Euro : « Indécent et scandaleux », Tarrago découpe l’UEFA

Euro : « Indécent et scandaleux », Tarrago découpe l’UEFA

Photo Icon Sport

Comment réussir à se mettre tout le monde à dos en 24 heures ? L'UEFA a réussi ce pari en donnant des ordres aux clubs européens sur un ton menaçant.

Aleksander Ceferin passait pour un président plutôt modéré de l’UEFA, mais l’épidémie de coronavirus a visiblement fait monter la tension du juriste slovène. Dans un courrier adressé vendredi aux fédérations nationales, l’instance européenne a été claire. Les pays qui décideront de ne pas finir les championnats nationaux ne pourront participer à la Ligue des champions ou à l’Europa League. Une menace qui ressemble à un chantage, notamment face à la Belgique qui ne veut pas reprendre sa saison. Pour Sébastien Tarrago, l’UEFA a un comportement indécent et qui démontre que seuls les intérêts financiers comptent.

« Si cette manière de faire de l’UEFA est scandaleuse ? Oui mais je ne suis plus surpris de rien par les instances du football international, la décence est rarement leur ami. Franchement c’est fou et scandaleux. Au-delà de ça, je n’arrive pas à comprendre comment on peut être assez bête pour faire cela alors que l’on est dans un moment aussi grave partout dans le monde. C’est contre-productif pour eux-mêmes. Mais ils le font car il y a les enjeux économiques qui sont immenses, et ils préfèrent prendre le risque de salir leur image plutôt que de prendre le risque de perdre énormément d’argent. On peut comprendre que chacun veut défendre son entreprise, mais c’est ma manière de parler au club c’est fou (…) Ce courrier est impensable », avoue le journaliste de L’Equipe, qui n’est pas le seul à penser que l’UEFA et Aleksander Ceferin se trompent lourdement en adoptant cette attitude véhémente. A l'heure où les pays comptent les morts par milliers, l'instance européenne du football semble aussi dépassée que l'Union Européenne.