L2 : Inédit, le président corse du Paris FC donne un point au GFC Ajaccio

L2 : Inédit, le président corse du Paris FC donne un point au GFC Ajaccio

Photo Icon Sport

Voilà un arrangement qui fera date dans l’histoire de la Ligue 2, et qui pourrait faire grincer des dents en fin de saison.

A la surprise générale, le Paris FC a refusé d’accepter l’avis du CNOSF, qui lui donnait match gagné 3-0 par pénalité face au GFC Ajaccio. La rencontre de la première journée, qui s’était terminée sur un score nul 1-1, avait été marquée par l’utilisation par le club corse d’un joueur suspendu. Les dirigeants insulaires avaient plaidé la bonne foi, et la LFP avait décidé d’accepter de conserver ce score de parité. Mais le Paris FC a fait appel devant le CNOSF, pour refuser finalement la décision qui lui était favorable. Le motif ? Les deux présidents du club parisiens, Pierre Ferracci et Olivier Miniconi, apprécient le GFC, qui est considéré comme « le club de cœur » de Ferracci. Pourquoi dans ce cas refuser le match nul donné par la LFP en premier lieu ? La raison est salée…

Le président du Paris FC avait en effet demandé à la LFP de donner les trois points de la victoire à son club, mais aussi celui du match nul à Ajaccio. Quatre points distribués pour une rencontre, c’est bien évidemment interdit par le règlement, et les dirigeants du Paris FC ont donc préféré perdre deux points et en donner un à Ajaccio, plutôt que de prendre les trois points pour lesquels ils avaient fait appel. Résultat, le Paris FC perd deux places et se retrouve non plus à un point, mais à trois points de la place de barragiste pour la montée en Ligue 1.