TV : Canal+ peut humilier la Ligue 1 et le fera

TV : Canal+ peut humilier la Ligue 1 et le fera

Icon Sport

Pour la première fois de son histoire, la Ligue 1 n’a pas de diffuseur défini pour la saison suivante au mois de juin. Et Canal+ fera zéro cadeau. 

Si la situation est critique pour Vincent Labrune et les présidents des clubs français, elle n’est cependant pas désespérée, car il existe bien des diffuseurs intéressés par la Ligue 1. C’est notamment le cas de Canal + et de son allier historique BeInSports. Mais à quel prix ? A ce sujet, les grimaces risquent d’être de sortie, car les tarifs n’auront rien à voir avec le milliard promis par Mediapro, qui s’est retiré après seulement six mois de diffusion la saison dernière. Dans un édito consacré à ce sujet, So Foot n’a pas masqué ses inquiétudes, car selon le magazine, Canal + risque logiquement de se venger après avoir été humilié lors de l’attribution des droits à Mediapro en 2018.

« Canal+ sera-t-il gentil avec le foot français ? Une situation que doit évidemment goûter Maxime Saada, le président du directoire du groupe Canal, qui savoure ainsi sa revanche après l’humiliation du dernier appel d’offres. La ligne de conduite quasi victimaire de la LFP se révèle surtout fortement inquiétante, tant elle semble s’accrocher à l’illusion suicidaire que tout peut redevenir comme avant. Les négociations se déroulent donc désormais avec Canal+, seule option, qui a de fait toutes les cartes en main, d’autant que la chaîne, elle, a repensé son modèle après s’être fait évincer sans ménagement voici un an » analyse So Foot avant de poursuivre. « Après avoir dégagé la chaîne cryptée au nom du mieux-disant, voilà qu’il faudrait que Canal débourse désormais le « juste prix » d’office, et obligatoirement au nom d’on ne sait quelle raison supérieure (l’intérêt général, une reconnaissance de dette historique, etc.). Cette posture de suppliant souligne aussi la faible attractivité de la L1 » fait remarquer le magazine, pour qui Canal + est en position de force comme jamais dans son histoire vis-à-vis du football français.