L1 : La FFF invente le piège anti-disjonctage contre les arbitres

L1 : La FFF invente le piège anti-disjonctage contre les arbitres

Photo Icon Sport

Les arbitres de Ligue 1 sont mis sous pression actuellement, et avec l'instauration de la vidéo la saison prochaine, les choses pourraient devenir encore plus compliquées pour les officiels. Parmi les choses qui agacent de plus en plus les arbitres, l'intrusion des présidents et des entraîneurs à la mi-temps des matches ou juste après le coup de sifflet final. Du côté de la Fédération Française de Football, on va donc changer les règles afin que tout le monde se calme.

« Je souhaite que les arbitres puissent arbitrer tranquillement, ça ne veut pas dire qu'ils ne se trompent jamais, mais je demande que le vestiaire de l'arbitre soit un lieu de droit : on attend une demi-heure après la fin d'un match avant de demander un rendez-vous. On ne descend pas trois minutes après le match en hurlant pour demander un rendez-vous avec quelqu'un qui n'a pas encore pris sa douche, c'est un manque de respect. Ça n'empêche pas la passion, on ne règlera jamais l'ensemble des problèmes, mais c'est un signe fort pour que les arbitres soient respectés », a indiqué, ce samedi, Noël Le Graët, lequel a probablement vu vendredi soir le disjonctage de Roland Romeyer en plein ASSE-Monaco. Reste que les coups de sang présidentiels s'accommoderont peut-être difficilement d'un tel délai légal...