Ita : Di Maria offert par le PSG, c’était trop beau

Ita : Di Maria offert par le PSG, c’était trop beau

Laissé libre par le Paris Saint-Germain, Angel Di Maria pensait se relancer avec la Juventus Turin. Mais l’ailier argentin passe l’essentiel de son temps à l’infirmerie et les observateurs italiens commencent à comprendre la décision du club francilien.

Angel Di Maria avait sûrement rêvé de meilleurs débuts avec la Juventus Turin. Depuis son arrivée, l’ailier de 34 ans n’a disputé que sept matchs sous le maillot des Bianconeri. Pour le reste, l’Argentin reste gêné par des blessures qu’il tient évidemment à soigner à l’approche de la Coupe du monde. Du coup, la presse italienne commence à s’interroger sur la condition physique de Fideo.

Pire encore, le journaliste Umberto Chiariello estime l’ancien Parisien cramé et seulement focalisé sur le Mondial 2022. « C'est un recrutement totalement raté, on parle d'un joueur fini, a lâché notre confrère pour Calciomercato sur Tv Play. La Juventus aurait dû faire comme par le passé, se reconstruire et se développer progressivement. Cette équipe a gagné comme ça pendant deux décennies. Mais là, ce n'est pas ce qu'elle a fait. Le club a recruté un entraîneur tactique (Massimiliano Allegri, ndlr) alors qu'il avait plutôt besoin d'un stratège à la Sacchi. »

L'égoïsme de Di Maria

« Di Maria me rappelle l'histoire de Salvatore Bagni qui ne voulait pas se faire opérer en 1988 et qui avait coûté le championnat à Naples. C'est un mélange entre Di Maria et Pogba. Di Maria se concentre sur ses propres intérêts et a pour objectif de faire une grande Coupe du monde avec sa sélection, a dénoncé le journaliste. Les joueurs qui iront jusqu'au bout au Mondial risquent de se blesser. Je pense à ce qui est arrivé à Zambo Anguissa et à Osimhen en Coupe d'Afrique des Nations la saison dernière. » En Italie, on commence à comprendre pourquoi le Paris Saint-Germain ne l’a pas conservé.