Ita : Cristiano Ronaldo, une entreprise plus qu'un footballeur

Ita : Cristiano Ronaldo, une entreprise plus qu'un footballeur

Ancien entraîneur de la Juventus, Maurizio Sarri n'était pas réellement le meilleur ami de Cristiano Ronaldo. Pour le technicien italien, CR7 est devenu une entreprise plus qu'un footballeur.

La vengeance est un plat qui se mange froid, et pour Maurizio Sarri il aura fallu attendre deux ans pour régler un petit compte qu’il avait avec Cristiano Ronaldo. Malgré la quête du titre de champion d’Italie 2019-2020, celui qui est depuis quelques semaines le coach de la Lazio avait été viré par la Juventus, certains étant persuadés que dans l’ombre la star portugaise avait œuvré contre son entraîneur. On ne saura jamais la réalité de ces rumeurs, mais pour le technicien italien de 62 ans, il est clair que gérer une star telle que Cristiano Ronaldo est très compliqué. Car CR7 dépasse le statut de simple footballeur, les enjeux financiers qui l’entourent étant trop énormes.

Et cette puissance de Cristiano Ronaldo n’est pas vraiment du goût de Maurizio Sarri. « Gérer un tel joueur n'est pas simple parce que Cristiano Ronaldo est une multinationale : il a des intérêts personnels qui doivent se conjuguer avec les intérêts de l'équipe. C'est une situation difficile à gérer, honnêtement, je me considère bien meilleur comme entraîneur que comme manager. Il y a aussi beaucoup d'aspects positifs. Quand un garçon atteint ces niveaux, il est clair qu'il représente quelque chose qui peut dépasser l'institution et l'équipe », a confié, dans la Gazzetta dello Sport, l’entraîneur de la Lazio. Depuis, Andrea Pirlo, qui lui avait succédé sur le banc de la Juvenus, a été débarqué à son tour, et c’est Massimiliano Allegri qui a récupéré le poste, avec l’assentiment de Cristiano Ronaldo.