Le PSG entre dans l'histoire, mais pas la finale !

Le PSG entre dans l'histoire, mais pas la finale !

Photo Icon Sport

Le Paris Saint-Germain est entré ce samedi soir dans l’histoire du football français en remportant son quatrième titre national de la saison (Trophée des champions, Champion de France, Coupe de la Ligue et Coupe de France) après être venu difficilement (1-0) à bout d’Auxerre. Mais cette finale de la Coupe de France ne restera pas dans les annales.

Dès le coup d’envoi de la rencontre, le ton de cette rencontre, à priori déséquilibrée, était donné. Si Auxerre débutait bien, profitant de la léthargie initiale du PSG, les Bourguignons allaient vite laisser l’initiative du match aux joueurs de Laurent Blanc. Mais, dans une version « début de saison », les Parisiens monopolisaient le ballon, sans réellement prendre à défaut une défense auxerroise bien regroupée autour d’un Donovan Leon, plutôt bien inspiré. Le PSG tournait autour du but de l’AJA, et c’est Cavani qui manquait la première véritable occasion, El Matador ratant sa reprise de volée qu’il envoyait largement au-dessus du but (16e). Lucas frappait ensuite lui aussi au-dessus (23e), mais à l’image d’un Ibrahimovic endormi pendant toute la rencontre, Paris ne semblait pas réellement vouloir tout écraser. Le PSG était pourtant à deux doigts d’ouvrir le score, mais la frappe de Thiago Motta trouvait le poteau gauche du portier bourguignon, battu sur cette action (40e). A la pause, le score de 0-0 reflétait la qualité des débats, même si le champion de France en titre menait aux points.

Et le PSG trouve la faille

La seconde période débutait de manière plus animée, Auxerre semblant vouloir hausser le ton. Il s’en fallait pourtant d’un rien que le PSG ouvre le score sur un but gag. Après une belle action collective parisienne, Puygrenier ratait son dégagement et était proche de lober son gardien, qui heureusement récupérait le ballon (53e). Ce dernier se mettait également en valeur sur une tête de Cavani, seul à six mètres du but (54e), tandis que juste avant Diarra ratait le cadre sur un contre rapidement mené.

A l’heure de jeu, Paris commençait vraiment à pousser de plus en fort, mais l’AJA se procurait une énorme occasion, Thiago Silva envoyant en corner que ballon qui était dans les pieds de Baby (60e). Si le PSG partait à l’assaut du but auxerrois, les pensionnaires de Ligue 2 commençaient à flairer le bon coup et à sérieusement s’enhardir perturbant une défense parisienne pas sereine. Mais, sur un centre de Van der Wiel, Cavani réussissait une puissante reprise de la tête qui heurtait le bas de la transversale avant de franchir la ligne, El Matador ouvrant ainsi le score (1-0, 64e). Auxerre prenait évidemment un petit coup de massue, dont le PSG tentait de profiter pour rapidement tuer le suspense, mais se montrait maladroit à l’image de Matuidi qui ratait son plat du pied face au but de l’AJA (75e). Le rythme baissait un peu, Paris tenant surtout à préserver son avantage, tandis que les Bourguignons étaient physiquement dans le dur. A trois minutes de la fin, sur un corner, Nabab était tout proche d’égaliser, mais l’attaquant croisait trop sa reprise de la tête (87e). C’en était fini des espoirs d’Auxerre qui laissait le trophée et l’histoire au PSG.