OL : Nantes et Toulouse recalés, Ferri reste pour deux raisons

OL : Nantes et Toulouse recalés, Ferri reste pour deux raisons

Photo Icon Sport

En manque de temps de jeu, Jordan Ferri (25 ans) a envisagé un départ de l’Olympique Lyonnais cet été. Et le milieu de terrain ne manquait pas de prétendants.

Notamment convoité par le FC Nantes, d’accord avec Lyon pour un transfert à 4 M€, le joueur formé au club rhodanien était en contact avec le président Waldemar Kita et l’entraîneur Claudio Ranieri, avant de refuser leur invitation. « Ce sont des choix de footballeur, a expliqué le natif de Cavaillon à Olympique-et-lyonnais.com. Je remercie déjà le président de Nantes et le coach que j’ai eu au téléphone. J’ai mûrement réfléchi et j’en suis venu à la conclusion que je ne souhaitais pas être transféré à Nantes. C’était des discussions avec mes proches, mes conseillers, c’est une décision que j’assume. »

En revanche, le Gone s’intéressait davantage à la proposition de Toulouse qui souhaitait l’accueillir en prêt. De son côté, l’OL n’était ouvert qu’à un transfert définitif, d’où l’échec des négociations. « C’était plus un souhait de ma part d’être en prêt à Toulouse. Malheureusement c’est le foot, ça ne s’est pas fait, a regretté Ferri. Je n’en tiens rigueur à personne. Il y a des choix qui sont faits et aujourd’hui je suis heureux d’être ici. Un prêt c’était l’idéal, le plus positif pour moi. Malheureusement ça ne s’est pas fait et aujourd’hui je suis à Lyon et je vais tout donner sous le maillot de mon club formateur comme je l’ai toujours fait. »

Ferri ne craint pas la concurrence

Pour cela, il faudra battre la concurrence représentée par les recrues Pape Cheikh Diop et Tanguy Ndombélé, sans compter Clément Grenier. « Toute ma carrière à l’Olympique lyonnais, cela a été comme ça. Il y a des recrues qui sont arrivées, il y a de la concurrence, on verra bien celui à qui le coach fait confiance, a-t-il réagi. En tout cas si je dois être appelé, participer, être titulaire ou remplaçant, je donnerai toujours le meilleur de moi-même. » En attendant l’adaptation des recrues, Ferri a de grandes chances d'être titularisé.

Share