Mercato : Bisevac à Metz et pas à Nancy, l’étonnante justification

Mercato : Bisevac à Metz et pas à Nancy, l’étonnante justification

Photo Icon Sport

Après seulement six mois en Italie du côté de la Lazio Rome, Milan Bisevac a retrouvé la Ligue 1 cet été, rejoignant le FC Metz dans les dernières minutes du marché des transferts.

Plus souvent habitué à jouer pour les premières places avec le PSG ou Lyon, le Serbe va retrouver le défi de sauver une équipe de la relégation, ce qu’il avait déjà connu avec Lens ou Valenciennes. Un challenge qui semble taillé pour le combattif défenseur, au point que Nancy avait été le premier club intéressé par l’idée de le faire revenir. Entre les deux clubs lorrains, la bataille a été musclée, et si les Grenats l’ont emporté, c’est bien parce que le club au chardon n’en a pas voulu, a forcément confié Jacques Rousselot. Alors que tout semblait prêt pour une arrivée à Nancy, le président a justifié ce changement de cap avec une phrase étonnante.

« Milan Bisevac n'aurait pas pu être concentré et focalisé à 100% sur le foot à Nancy. Je n'ai pas voulu prendre le moindre risque », a confié au journal La Semaine, le patron de l’ASNL. Une manière de sous-entendre qu’à Metz, il n’y a rien d’autre à faire que de jouer au foot ? Difficile à dire, mais cela ajoutera un peu plus de piment, si besoin était, au derby entre les deux formations.