Clermont-OM : Pas de penalty, faute sur le but ? La VAR fait polémique

Clermont-OM : Pas de penalty, faute sur le but ? La VAR fait polémique

Ce dimanche soir, l’Olympique de Marseille a empoché les trois points sur la pelouse du Clermont Foot (1-0). Une affiche de Ligue 1 marquée par plusieurs décisions discutables de la part de la VAR et de Monsieur Millot.

Au coup de sifflet final, les 13 000 spectateurs du Stade Gabriel-Montpied ont sifflé de toutes leurs forces. Il faut dire que dans le temps additionnel, Clermont aurait pu obtenir un penalty. Vu qu’à la 92e minute de jeu, Balerdi a tapé le ballon de la main dans sa surface. Mais sachant que le défenseur argentin avait d’abord touché cette même balle avec sa jambe, la VAR a décidé de ne pas offrir un penalty aux Auvergnats. Une décision logique si l’on suit le règlement, puisque Benoît Millot a simplement appliqué la loi 12 de l’arbitrage. 

Sauf que ce choix de la VAR n’est pas le seul point discutable de la soirée… Sachant que sur l’unique but d’Under en première période, Iglesias s’est fait charger par Dieng, lequel a récupéré la balle avant de la donner à Guendouzi, auteur de la passe décisive pour le buteur turc. Mais cette éventuelle faute au départ de l’action n’a pas été jugée comme une erreur manifeste de la part de la VAR, vu que Dieng a touché le ballon en premier. Le corps arbitral a donc validé ce but ayant offert la victoire à l’OM. Malgré tout, cette décision a quand même mis Pascal Gastien hors de lui. Dans une colère noire pendant quelques minutes en fin de première période, l’entraîneur clermontois peut s’estimer lésé après cette première soirée en prime-time dans l'histoire du CF 63. D’autant plus que le promu auvergnat n’a pas vraiment été aidé par la VAR depuis le début de la saison...