Bordeaux-Montpellier : Macron et le carnaval, c’en est trop pour Nicollin

Bordeaux-Montpellier : Macron et le carnaval, c’en est trop pour Nicollin

Photo Icon Sport

Prévu vendredi prochain, le match entre Bordeaux et Montpellier a été décalé au mardi 5 mars à 19h00.

De quoi vider les tribunes et empêcher le déplacement des supporters adverses. Lassé par cette situation, le MHSC a pris la parole par la voix de son président Laurent Nicollin. Ce dernier déplore l’incapacité des instances à gérer deux évènements en même temps. Car le vendredi en journée, le président Macron se rendra à Bordeaux dans le cadre du Grand Débat National, tandis que pendant le week-end, le Carnaval des Deux Rives empêche visiblement la tenue du match.

« Il y a Macron, apparemment, qui vient parler avec les gilets jaunes. En France, on est incapable d'organiser deux événements en même temps, que voulez-vous que je vous dise... Cela devient ubuesque. Le foot passe après le carnaval. Et notre réservation de l'avion, de l'hôtel, le déplacement de nos supporters, ça, ils n'en ont rien à faire. Si on en est là aujourd'hui sportivement, c'est d'abord à cause de nous mais c'est aussi à cause des reports », a déploré le dirigeant héraultais, dont l’équipe a eu un calendrier charcuté ces dernières semaines, et ne parvient pas à redresser la tête avec une seule victoire en 11 matchs.