Les notes de France-Albanie : Payet frappe encore, le flop Martial

Les notes de France-Albanie : Payet frappe encore, le flop Martial

Photo Icon Sport

Lloris 6 : Solide sur quelques sorties aériennes, jeu au pied plus précis que d’habitude, quelques bonnes anticipations, et ne peut rien faire sur le ballon qui file sur le poteau.

Sagna 5,5 : Très appliqué défensivement, il tient bien son côté, mais ses montées sont très rares et peu tranchantes. Les passes sont toutefois précises et l’engagement physique était au rendez-vous.

Rami 5,5 : Parti difficilement, avec notamment une relance dans l’axe complètement manquée, il paye toujours son manque de vitesse. Mais sa complémentarité avec Koscielny pointe le bout de son nez, et il a ensuite tenu les rares offensives albanaises. Petite cerise sur le gâteau, son centre improbable sur la tête de Griezmann pour le 1er but.

Koscielny 6 : Impressionnant dans les duels, il ne laisse rien passer et dirige la manœuvre. Précis dans la relance, il fait son match, même s’il a toujours tendance à quitter son poste de manière dangereuse sur certains ballons entre les lignes.

Evra 4,5 : Une première mi-temps catastrophique, avec des ballons perdus, des abandons de poste, des fautes. Une deuxième période bien différente, avec un énorme impact aérien, des ballons récupérés et de l’allant offensif, même si cela n’a pas été toujours juste.

Kanté 6,5 : Bien placé, tranchant, propre et collectif, la sentinelle joue vers l’avant et ça fait du bien. Son physique infatigable lui permet d’être partout, tout le temps.

Matuidi 4,5 : Recentré avec ce système de jeu, le Parisien a parfois semblé perdu, hésitant à se projeter et récupérant beaucoup moins de ballons. Quelques percées pour faire remonter le bloc, mais une fâcheuse tendance à ralentir le jeu dans les transmissions.

Martial 3 : Match totalement raté pour la Mancunien, battu dans les duels, dans les attaques de balle et qui a manqué ses dribbles et même ses contrôles. Ses adversaires ont parfaitement lu son jeu, et il a été très logiquement sorti à la pause sans avoir apporté. Remplacé par Pogba (6,5), qui a glissé étonnamment dans des moments cruciaux, mais a apporté de l’envie et de la provocation pour sonner la révolte.

Payet 7 : En meneur de jeu, il a toujours tenté de jouer vers l’avant, et de faire des différences. Il a su alterner la profondeur et le jeu au sol, par l’axe ou sur les côtés. Intéressant dans le dernier geste, il fait souvent le bon choix, il met le feu et a logiquement été récompensé par un but.

Coman 6,5 : D’entrée de jeu, il a pris sa chance et n’a jamais eu froid aux yeux. Cela a créé le danger, même si cela n’a pas toujours pas payé. Son culot mais aussi la variété dans son jeu apportent indéniablement, et pas seulement en joker.

Giroud 5,5 : Beaucoup de ballons à la lutte, souvent remportés, et du jeu en pivot, plutôt propre. Plusieurs occasions, pas toutes très nette, à chaque fois de la tête, et malgré un poteau, aucune n’est rentrée au fond, ce qui ternit sa prestation. De gros efforts dans le pressing et le replacement.