Euro 2016 : Riolo voit la France et son « football de rue » en finale

Euro 2016 : Riolo voit la France et son « football de rue » en finale

Photo Icon Sport

Il est évident que la France a énormément souffert face à l’Allemagne ce jeudi en demi-finale, notamment dans une première période où les Bleus ont totalement disparu de la circulation. Le pénalty qui a donné l’avantage aux Tricolores est un peu tombé du ciel, mais il a permis de lancer les Français dans le match. Courage, abnégation, solidité défensive, contre un jeu léché mais un manque d’efficacité, c’est le constat de Daniel Riolo pour qui ce résultat confirme une nouvelle tendance dans le football.

« Le foot est capricieux, étrange. Comment les Bleus ont-ils pu mener 1/0 après avoir reçu une telle leçon technico-tactique ? Un corner, une main allemande, un fait de jeu et un péno. Mener 1/0 en ayant fait aussi peu, rien, c’est hallucinant. On a déjà vu des hold-up, mais celui-là, c’est les égouts de Nice et le Glasgow/Londres réunis. La France est partie pour faire un match défensif, pour livrer une baston, attendre un contre, jouer les 10 dernières minutes dès la 50è ! Moi, la blague du « cul de Deschamps », ça me fait sourire, mais faut vraiment croire à ça ? Bon, quand Boateng se blesse tout seul, il y a de quoi au moins douter. Les Bleus ne font rien. Si j’ai trouvé le jeu des Portugais dégueulasse, là il y a match. Il y aura peut-être match d’ailleurs, en finale (…) Les Bleus dominent l’Allemagne 2/0. C’est assez incroyable, mais la France est en finale. Le foot est à un tournant. Après les belles années espagnoles et allemandes, voilà le temps du courage, du football de rue. L’Atletico, Leicester, et dans cet Euro, la France et le Portugal. Le moins fort bat le plus fort avec du courage, du travail. C’est la tendance », a analysé le consultant de RMC, qui est loin de donner les Bleus archi-favoris de la finale de l’Euro.