UEFA : Klopp, Guardiola, Koeman, la nouvelle LdC attaquée !

UEFA : Klopp, Guardiola, Koeman, la nouvelle LdC attaquée !

Et si on allait vers un nouveau coup de théâtre ? La SuperLigue n’a duré que quelques heures, avant qu’une levée de boucliers de la part des supporters mais aussi des acteurs du football ne provoquent un demi-tour complet de la part de la quasi-totalité des formations inscrites dans cette ligue dissidente.

Et ce pouvoir nouvellement conféré aux passionnés de football donne visiblement des idées. Forcément satisfait de voir que la SuperLigue avait très rapidement fermé ses portes, deux entraineurs emblématiques de Premier League ont enchainé en expliquant que l’UEFA n’était pas non plus exempt de tout reproche avec ses calendriers de plus en plus musclés, à la recherche de toujours plus de matchs et d’argent. Jürgen Klopp a frontalement attaqué l’instance européenne. La nouvelle Ligue des Champions est désormais dans le viseur.

« Les seules personnes à qui on ne demande jamais leur avis, ce sont les entraîneurs, les joueurs, les supporters. L'UEFA ne nous a rien demandé, la Super Ligue non plus. C'est toujours : "Jouez plus de matches". Quelle est la raison de cette nouvelle C1 ? L'argent...  C'est très bien que la nouvelle Super Ligue ne soit plus sur la table, mais la nouvelle formule de la Ligue des champions n'est pas super. Dix matches au lieu de six sans avoir aucune idée d'où les placer. Je ne sais pas du tout comment nous sommes censés gérer ces matches supplémentaires », a balancé l’entraîneur allemand de Liverpool, dont le discours a résonné aussi du côté de Pep Guardiola, qui s’est voulu plus caustique. 

« Nous n'avons pas eu une semaine sans moins de trois matches. Aucun. C'est trop. L'UEFA le sait, mais ne fait rien. Nous devons demander à l'UEFA et à la FIFA de prolonger l'année. Nous avons 365 jours, peut-être pouvons-nous trouver 400 jours par an », a lancé le technicien espagnol de Manchester City. Des attaques qui ont l’air en tout cas de faire leur effet, Ronald Koeman, du FC Barcelone, ayant aussi approuvé ce message, expliquant que l’UEFA se souciait plus de sa santé financière et que de la santé tout court des joueurs.