Le PSG avait la coupe à coeur à Montpellier

Le PSG avait la coupe à coeur à Montpellier

Photo Icon Sport

Le PSG a logiquement passé l’obstacle Montpellier, s’imposant avec conviction sur un terrain catastrophique (0-3). Paris a gagné le droit d’affronter Bordeaux en 16e de finale. 

Ce ne sera peut-être pas le match référence cette saison pour le PSG en terme de jeu pratiqué, mais les Parisiens, malgré de nombreuses absences et un léger turn-over, ont répondu présent à Montpellier pour s’imposer 0-3. Sur un terrain aussi catastrophique qu’annoncé, on était parfois plus proche du rugby que du football, y compris dans l’engagement sur certains contacts. Cela débouchait sur une première période très terne sur le plan des occasions. Mais après le repos, les deux équipes se réveillaient à mesure que les espaces se créaient. 

Ligali était le premier à intervenir sur un tir en force de Rabiot (58e), et le PSG confirmait progressivement sa prise d’ascendant. A l’origine d’une action qui se développait à droite, Ibrahimovic parvenait également à bien sentir le coup dans un petit cafouillage dans la surface, remisant du bout du pied pour Chantôme, qui reprenait instantanément pour marquer de près (0-1, 63e). Un but qui sentait la délivrance, à voir la joie des Parisiens, tandis que les Héraultais n’avaient plus vraiment les moyens de réagir. Malgré les changements de parts et d’autres, Paris gardait la main, et sur un centre précis de Pastore, Ibrahimovic mettait son équipe à l’abri d’une tête piquée et placée (0-2, 78e). En fin de match, les joueurs de Laurent Blanc déroulaient avec plusieurs grosses occasions, mais un seul but signé Lucas d’un tir croisé imparable (3-0, 90e). Le PSG tenait son billet pour les 16e de finale, et s’évitait des frayeurs… et des blessés, ce qui n’était pas évident sur un tel terrain. 

Share