Mercato : Hugo Ekitike refuse Newcastle, le PSG dans le coup !

Mercato : Hugo Ekitike refuse Newcastle, le PSG dans le coup !

Révélation de la Ligue 1 sous le maillot de Reims, Hugo Ekitike a été envoyé à Newcastle par son club. Mais le jeune buteur refuse la Premier League, et se laisse séduire par le PSG. 

Voilà une semaine que le Stade de Reims a dit oui à Newcastle pour le transfert de Hugo Ekitike. Pas vraiment adepte de la demi-mesure, le président du club champenois a confirmé que l’offre du club anglais était parfaite à ses yeux en ce début de mercato. « Aujourd’hui, c’est très concret. Et sur la table, il y en a une qui nous convient très bien. Une offre qui, à mes yeux, est intéressante sportivement pour le joueur et c’est maintenant à lui de faire son choix, ce n’est pas à moi de le faire », avait prévenu le dirigeant rémois sur France Bleu. Il ne restait plus au jeune avant-centre qu’à se mettre d’accord avec Newcastle pour rejoindre la formation de Premier League aux énormes ambitions pour les années à venir. Mais Ekitike n’a pas dit oui aux Magpies, et serait même plus proche de dire non. La proposition sportive ne le convainc pas forcément, d’autant que d’autres clubs n’ont pas dit le dernier mot. Et selon Goal, le PSG continue de faire le forcing pour récupérer l’un des grands espoirs du championnat de France.

Newcastle montait jusqu'à 45 millions d'euros

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Hugo Ekitike (@hekitike)

Des perspectives que Hugo Ekitike est prêt à envisager beaucoup plus facilement que de traverser la Manche pour aller à Newcastle. Les contacts avec Luis Campos sont réguliers, ce qui provoque cette énorme hésitation de la part de l’attaquant de 19 ans. Pour le moment, il n’y a pas le feu. Le PSG ne peut pas faire d’offre ferme avant d’avoir sérieusement entamé sa révolution, et Newcastle va certainement prochainement mettre un coup de pression pour être fixé. Il reste à savoir si Reims y trouvera son compte, tant il n’est pas certain que le Paris SG monte aussi haut que la formation anglaise. Cette dernière était prête à poser 35 millions d’euros sur la table, hors bonus pouvant monter jusqu’à 10 millions d’euros, avec un pourcentage à la revente, afin de rafler la mise. Pas de quoi mettre le PSG hors course pour le moment.