Mercato : Coup de folie pour Cristiano Ronaldo, la Juventus en sueur

Mercato : Coup de folie pour Cristiano Ronaldo, la Juventus en sueur

La Juventus craint un coup fourré de la part de Cristiano Ronaldo dans les dernières heures du marché des transferts.

Sa mise au point sur les réseaux sociaux n’a pas réglé le problème. Agacé de voir son nom être cité du côté du Real Madrid, Cristiano Ronaldo a pris longuement la parole sur ses comptes personnels, histoire de faire comprendre qu’il se concentrait sur sa forme actuelle et ses prestations sportives et non pas sur son avenir à droite ou à gauche. « Il y a eu de fréquentes nouvelles et histoires m'associant à un certain nombre de clubs dans de nombreuses ligues différentes, sans que personne ne se soucie jamais d'essayer de découvrir la vérité », avait notamment balancé l’ancien du Real Madrid, dépité par ces rumeurs incessantes. Il faut dire qu’en quelques heures, CR7 avait été annoncé proche de Manchester City, puis du Real Madrid, et cela quelques semaines après un forcing annoncé pour rejoindre le Paris SG. Si le Portugais a bien mandaté son agent Jorge Mendes pour lui trouver une porte de sortie au mercato, aucune touche sérieuse n’a vu le jour.

Mais pour autant, le Corriere dello Sport annonce que la Juventus est très loin d’être sereine. Les dirigeants de la Vieille Dame savent bien que Cristiano Ronaldo ne s’entend pas avec Max Allegri, et pourrait ainsi décider de claquer la porte si une belle opportunité se présentait. Et en cas de belle offre, la Juventus ne dirait pas non pour se délester du plus gros salaire de son histoire, tout en récupérant une indemnité de transfert, ce qui ne sera pas le cas dans un an. Le journal italien en dit plus sur cette dernière ligne droite du mercato, et notamment que le champion d’Europe 2016 avec le Portugal met une énorme pression sur Jorge Mendes pour lui trouver un nouveau club.

Et la Juve serait au courant, au point de réfléchir désormais à un nouvel attaquant, non pas pour 2022 comme c’était le cas au départ, mais pour cet été. Le nom de son successeur en cas de départ est déjà trouvé, puisqu’il s’agirait de Gabriel Jesus. L’attaquant brésilien a bien compris que Pep Guardiola ne comptait pas sur lui, et l’arrivée de Jack Grealish le pousse encore un peu plus loin sur le banc de touche. Gabriel Jesus a demandé à ne pas être retenu en cas d’opportunité, ce que les Citizens pourront difficilement faire. Un « effet domino » qui est considéré comme encore peu probable, mais suffisamment crédible pour provoquer la mise en alerte des dirigeants du Piémont, qui ne savent visiblement pas sur quel pied danser avec Cristiano Ronaldo.