TV : La LFP lance l'appel d'offre en mode speed dating

TV : La LFP lance l'appel d'offre en mode speed dating

Plus de temps à perdre pour le football français et la LFP l'a bien compris avec un appel d'offres imminent.

Depuis le mois d’octobre, le principal diffuseur ne paye plus, et cette décision surprise ne l’empêche pas de continuer à proposer les rencontres sur ses antennes. Le temps de dénoncer le contrat et de relancer les concurrents, et ce sont des semaines de droits TV qui s’évaporent à un moment où les clubs sont déjà dans le dur financièrement. La LFP a donc décidé de prendre le problème à bras le corps, malgré la volonté de Canal+ de rendre ses lots pour relancer un appel d’offres complet, et beaucoup plus intéressant financièrement. Selon L’Equipe, les quatre lots que détenait Médiapro vont faire l’objet d’un appel d’offres imminent, avant la fin de la semaine. Une procédure express qui vient donc contrer la tactique de Canal+, qui cherche à dévier le sujet sur le plan juridique.

Et le délai pour répondre à cet appel d’offres sera même extrêmement court, puisque le journal sportif dévoile que la date butoir pourrait être du 28 janvier, soit une semaine de réflexion. Comme pour les appels d’offres précédents, un prix de réserve sera demandé, ce qui risque d’être déterminant sachant que pour le moment, Canal+ est quasiment seul en course. Pour rendre ces lots plus attractifs, la LFP envisage de regrouper les offres en deux lots, entre le multiplex et les matchs du dimanche dont l’affiche de la soirée. De quoi convaincre de nouveaux opérateurs ? L’Equipe le laisse entendre, sachant qu’Orange réfléchit à se positionner, tout comme le groupe allemand DAZN. Pas de quoi faire sourciller Canal+ pour le moment.