TV : Canal et BeInSports les méprisent, les abonnés attaquent

TV : Canal et BeInSports les méprisent, les abonnés attaquent

Photo Icon Sport

Durant trois mois, les abonnés de Canal + et de BeInSports n’ont pas eu le moindre match en direct à se mettre sous la dent.

Et pour cause, la crise du Covid-19 a mis le monde à l’arrêt, et logiquement le sport avec. C’est donc indépendamment de leur volonté que les diffuseurs de la Ligue 1 et de la Ligue 2 n’étaient plus en mesure de proposer des matchs en direct à leurs abonnés. En revanche, le refus de Canal + et de BeInSports de payer leur dernière tranche des droits télévisuels a fait l’effet d’une bombe auprès des supporters des clubs. Car si les diffuseurs refusent d’être considérés comme une banque auprès des clubs, les abonnés se rebellent et ne veulent pas être vus à leur tour comme une banque par les diffuseurs.

C’est ainsi que dans les colonnes du Parisien, l’avocat Vincent Durand, qui représente 1200 abonnés, a menacé d’attaquer Canal + et BeInSports en justice. « La semaine dernière, nous avons adressé une mise en demeure aux deux chaînes. Seule BeIN Sports a récupéré la lettre et nous n'avons pas de nouvelles de Canal +. Nous avons pourtant expliqué aux deux chaînes que si elles ont estimé ne pas être une banque pour la LFP, les abonnés, eux, ne sont pas leurs banques. Ils ont payé pour ne rien voir ! Nous estimons que les deux chaînes ont pourtant économisé près de 150 millions d'euros de droits télé dans cette histoire. Le 1er juillet, nous saisirons alors le tribunal judiciaire de Nanterre. Il y a un comportement inadmissible et un mépris des abonnés qui nous ont rejoints sur la plate-forme actions.vpourverdict.com. Cette affaire ne fait que commencer » a menacé l’avocat, pour qui l’attitude des deux diffuseurs de la Ligue 1 pour la saison 2019-2020 n’a tout simplement pas été correcte.