Mediapro : Didier Quillot n'assume rien et accuse Canal + !

Mediapro : Didier Quillot n'assume rien et accuse Canal + !

Ce jeudi, Didier Quillot a répondu aux questions des députés à l’Assemblée nationale sur le fiasco de Mediapro.

En 2018, Didier Quillot était le directeur général de la Ligue de Football Professionnel au moment de l’attribution de la majorité des droits télévisuels de la Ligue 1 à Mediapro. La suite a été terrible pour le football français puisque la chaîne Téléfoot a purement et simplement disparu moins de six mois après sa création. La désillusion a été terrible et les clubs de Ligue 1 en paient encore le prix fort à ce jour. Présent devant l’Assemblée nationale ce jeudi, Didier Quillot a répondu aux questions des députés afin de connaître les coulisses de l’attribution des droits à Mediapro. L’occasion pour l’ex-directeur général de la LFP de se défendre et de mettre une petite cartouche à Canal +, qui a tout fait pour faire échouer l’appel d’offre en 2018 selon lui.

« Chaque membre du comité de pilotage fixe anonymement le prix de réserve, et la moyenne atteint 800 millions d'euros pour la Ligue 1. Sur le lot 1, Canal+ propose 262 millions d'euros et Médiapro 330 millions d'euros. On propose à Canal de surenchérir et ils refusent. Sur le lot 2, Médiapro propose 250 millions d'euros et Canal+ 10 millions d'euros. Sur le lot 3, Bein 332 millions d'euros, Canal propose 10 millions d'euros. Canal ne souhaite pas surenchérir. Maxime Saada a souhaité faire échouer l'appel d'offres dès l'instant où ils n'ont pas obtenu le lot 1. Le groupe Canal+ a pleinement assumé sa stratégie de faire échouer l'appel d'offres et de faire en sorte que le prix de réserve ne soit pas atteint. A chaque fois, sur tous les lots suivants, Canal n'a pas surenchéri et a laissé faire, dans le but précis de faire échouer l'appel d'offres et la procédure. Même pour les droits digitaux, Canal s'est positionné, à 41 millions d'euros, et a laissé Free l'emporter. Avec cette stratégie de Canal+, nous en venons à être obligé d'attribuer les lots à Médiapro, puisqu'ils remportent les enchères et nous devons respecter le règlement » a expliqué en détails Didier Quillot, pour qui Canal + est l’un des principaux responsable de l’attribution des droits TV à Mediapro en 2018. Mais le problème n'est pas tant que Canal+ ait tenté de faire échouer cet appel d'offres, mais plutôt que les droits TV aient été attribués à Médiapro sans aucune garantie bancaire demandée...