L'OL et Monaco supplient la FIFA de jouer en Chine !

L'OL et Monaco supplient la FIFA de jouer en Chine !

Icon Sport

La LFP, l'OL et Monaco sont d'accord sur le principe pour délocaliser le match retour de championnat entre les deux clubs en Chine en février prochain. Une première que la FIFA peut faire annuler !

Non, le Gorafi n’a pas décidé de prendre les commandes de la commission des compétitions. Le match retour entre Monaco et Lyon, prévu au début du mois de février, pourrait se jouer en Chine. Le Stade Louis-II n’est pas suspendu, il s’agit tout simplement d’une opération commerciale que la LFP souhaite monter pour mettre en avant le football français. A l’image de ce qui se fait pour le Trophée des Champions, le développement de la Ligue 1 à l’étranger fait partie des priorités des instances, qui savent que les revenus des droits TV extérieur à la France sont ridicules, notamment par rapport aux autres grands championnats européens. La LFP touche par exemple 10 fois moins de droits TV à l’étranger que l’Espagne. Ce coup de projecteur, qui ne concerne pas le PSG, pourrait donc se mettre en place avec l’accord des deux clubs, et de la FIFA. 

Monaco a dit oui, l'OL aussi

L’Equipe annonce ainsi que le match entre Monaco et Nice, prévu entre le vendredi 4 et le dimanche 6 février, pourrait donc se jouer à Shanghaï. Le timing permet d’éviter l’embouteillage avec les Coupes d’Europe, dans une des rares semaines plus calmes du calendrier français. Forcément au premier rang des personnes dans le coup, Jean-Michel Aulas a approuvé cette idée même s’il donne l’accord de l’OL à certaines conditions. Si Peter Bosz va certainement hurler en apprenant qu’il va aller à l’autre bout du monde pour disputer un match de Ligue 1, les conditions doivent être réunies pour rendre ce déplacement le plus digeste possible. 

« La Ligue, avec son président Vincent Labrune, est à l'origine de ce projet. J'ai invité à dîner Oleg Petrov, vice-président de Monaco) samedi soir pour le match. On en a parlé longuement. Monaco est d'accord, et moi j'ai donné un accord de principe sous réserve que la logistique suive parce que ça fait quand même un gros déplacement. Mais effectivement, Monaco et nous sommes d'accord pour délocaliser le match du mois de février. Il s'agit d'une opération ambitieuse pour l'image de la L1 et sa diffusion », a livré le président de l’OL, qui tente donc un pari osé en tentant de promouvoir le football français en dehors du PSG, seul club un peu suivi à l’étranger. Toutefois, si Lyon et Monaco sont d’accord, c’est qu’ils ont également des intérêts commerciaux, les deux clubs ayant des partenaires dans cette région du monde. L’OL a des investisseurs chinois et le patron de l’ASM, Dmitri Rybolovlev, traite très souvent avec la Chine. 

La FIFA peut dire non

Les clubs et la Ligue étant d’accord, les choses se mettent en place mais il faut encore le feu vert principal. La FIFA s’est en effet déjà opposée par le passé à la tenue de match hors du pays du championnat concerné. Par deux fois, la Liga s’est cassée les dents en voulant organiser un match espagnol aux Etats-Unis. L’instance mondiale accepte pour le moment uniquement des rencontres de type Trophée des Champions pour sortir du pays concerné, mais le fait que ce match délocalisé fasse l’unanimité en France, du moins pour les participants, pourrait aider à ouvrir cette perspective.