Esp : Barcelone en mode survie, Griezmann doit partir !

Esp : Barcelone en mode survie, Griezmann doit partir !

Icon Sport

La situation économique de Barcelone est plus critique que jamais à l’heure où la masse salariale du club est exponentielle.

Lundi soir, la version espagnole de Goal lâchait une véritable bombe en affirmant que le FC Barcelone ne pouvait pas inscrire Lionel Messi, Sergio Agüero, Memphis Depay et Eric Garcia dans leur effectif pour disputer le championnat car la masse salariale du club a largement dépassé la limite contrôlée par la Liga espagnole. L’information a logiquement crispé les supporters barcelonais, très inquiets par les finances désastreuses du Barça, où des salaires colossaux ont été distribués par l'ancien président Josep Maria Bartomeu. De toute évidence, Joan Laporta doit dégraisser au plus vite afin de rétablir la situation. Des joueurs vont être sacrifiés et les premiers noms sont tombés avec ceux de Samuel Umtiti et de Miralem Pjanic, que le Barça est prêt à libérer.

Selon les informations du journal Sport, le départ d’Antoine Griezmann est également devenu une priorité du FC Barcelone pour équilibrer ses comptes et alléger sa masse salariale. Avec les signatures de Sergio Agüero et de Memphis Depay, respectivement en provenance de Manchester City et de l’Olympique Lyonnais, l’international tricolore n’est plus indispensable. En effet, Ronald Koeman va disposer de nombreuses solutions dans le secteur offensif et en ce sens, il ne s’opposera pas au départ d’Antoine Griezmann. Auteur d’un Euro mitigé, l’attaquant du Barça a été placé sur la liste des transferts dans l’urgence mais pour l’heure, les prétendants ne se bousculent pas pour le recruter. Son nom a timidement été associé au PSG ou encore à Manchester City ces dernières semaines, sans conviction. De plus, il n’est pas acquis que « Grizou » ait réellement envie de quitter Barcelone sans s’y être imposé. La situation de Barcelone va donc continuer à inquiéter dans les prochains jours, ce qui laisse augurer des nuits blanches en perspective pour Joan Laporta…