Nasri : le bon, la brute et le surprenant

Nasri : le bon, la brute et le surprenant

Photo Icon Sport

Deux ans après la coupe du Monde et en Afrique du Sud et la célèbre crise de Knysna, Samir Nasri incarne quasiment à lui seul le nouveau malaise du football français. En quelques jours, le joueur de Manchester City a alterné le bon avec son but égalisateur contre l’Angleterre, a démontré sa violence verbale en match et dans la zone mixte, et peut également se montrer totalement surprenant.

Ainsi au cours d’une interview accordée à TF1, Yohan Cabaye qui a défendu légèrement le comportement de son co-équipier, a affirmé que le Citizen avait proposé un don original aux Bleus. « Il est venu nous voir un par un. Des gens du staff n'ont rien eu. On va leur donner à chacun un pourcentage de ce qu'on a touché, pour que tout le monde ait quelque chose », a déclaré Yohan Cabaye sur TF1. Samir Nasri aimerait donc partager sa prime de 100 000 euros avec certains membres du staff de l’équipe de France, et aurait ainsi convaincu ses coéquipiers d'en faire de même pour ceux qui ont accompagné les Bleus tout au long de la compétition.