Face à l’OM, le patron du TFC veut un public « chaud-bouillant »

Face à l’OM, le patron du TFC veut un public « chaud-bouillant »

Photo Icon Sport

Habitué à partir en boulet de canon, Toulouse s’est manqué pour le moment avec la dernière place au classement, et deux petits points. Autant dire que, après le match nul rocambolesque face à Bordeaux au Stadium (1-1), les Hauts-garonnais n’ont déjà plus le choix à l’approche de la venue de l’OM dans l’enceinte toulousaine, samedi après-midi. Olivier Sadran a profité de cette affiché pour muscler un peu son discours, estimant que son stade devait enfin se réveiller pour pousser ses joueurs, et notamment les recrues d’une formation qui a été beaucoup modifiée pendant l’été. 

« L’objectif est clair : on veut offrir une vraie fête pour la réception de Marseille, un samedi après-midi dans un Stadium où les gens pourront venir en famille. Écoutez, on ne va pas refaire l’histoire. Moi, je vois qu’on vient de recruter des joueurs de valeur (N.D.L.R. : Aguilar, Chantôme, Trejo, Braithwaite, Spajic, Roman, Moubandjé…) qui n’attendent qu’une seule chose, c’est de pouvoir évoluer devant un public chaud-bouillant, qui leur rappelle d’ailleurs les clubs et les stades où ils ont évolué. Après, on ne va pas non plus se mettre tout nus pour faire venir le public », a glissé, dans un entretien à La Dépêche, le patron du TFC, qui sait qu’une performance face à l’OM pourrait lancer la saison de son équipe, mais aussi celle de son public.