ASSE : Les Verts ont la grosse tête, Mathoux sort ses griffes

ASSE : Les Verts ont la grosse tête, Mathoux sort ses griffes

Photo Icon Sport

Embarquée dans une série catastrophique, l’AS Saint-Etienne se rapproche dangereusement de la zone de relégation. Sans réaction, la situation pourrait vite devenir urgente.

Après un début de saison très prometteur, l’AS Saint-Etienne s’est effondrée. Sa dernière victoire remonte au 17 septembre, jour du succès brillamment décroché au Vélodrome de l’Olympique de Marseille (0-2). Depuis, les hommes de Claude Puel ont enchaîné un match nul puis sept défaites consécutives en Ligue 1. Mais comment expliquer une telle chute ? Pour Hervé Mathoux, malgré le bon choix de la direction, l’utilisation excessive de jeunes joueurs nuit au performances du club stéphanois.

L’erreur de Puel

« Le club a choisi une politique dictée par les fonds et par les conditions financières, il a pris une direction politique et sportive qui est sans doute la meilleure, a validé le journaliste de Canal+, dans un entretien accordé à France Bleu. Puel est très bon pour finir la formation de jeunes joueurs, il l'a montré partout où il est passé. Maintenant ces jeunes il faut aussi qu'ils soient encadrés et le problème c'est qu'ils sont injectés dans l'équipe de manière trop massive. » Résultat, le prestige de Saint-Etienne ne le protège pas d'une éventuelle relégation.

« On ne peut pas comparer le standing d’un club et le standing d’une équipe à l'instant t. L’ASSE est un club majeur dans le football français, maintenant l’équipe actuelle ne doit pas s’appuyer sur le standing du club, a prévenu Hervé Mathoux. Il ne faut pas croire que parce qu'on est Saint-Etienne, on ne peut pas descendre. Normalement, ils devraient avoir les moyens de mettre deux équipes derrière eux mais prudence tout de même. » Après 11 journées, les Verts occupent seulement la 16e place.