PSG : Skriniar, la peur change de camp

PSG :  Skriniar, la peur change de camp

Icon Sport

Annoncé comme très proche du PSG depuis plusieurs semaines, Milan Skriniar est toujours un joueur de l'Inter Milan. Et finalement l'inquiétude grandit dans un des deux clubs et pas forcément celui qu'on croit.

L’Inter a joué avec les nerfs du Paris Saint-Germain depuis le début du mercato. Connaissant l’intérêt de Luis Campos et Christophe Galtier pour Milan Skriniar, son défenseur central slovaque, les dirigeants milanais ont accepté le départ d’un de leurs joueurs vedettes, mais en réclamant au minimum 70 millions d’euros. Visiblement, le club lombard n’avait pas compris qu’après le départ de Leonardo, très généreux dans les opérations faites avec les clubs italiens, le nouveau conseiller sportif du PSG n’était pas réellement du même style. Et la réponse de Nasser Al-Khelaifi au prix exigé par l’Inter pour Skriniar a été un « non » très ferme. Pas de quoi affoler le vice-champion de Série A qui a clairement pensé que le club français allait finir par céder et payer les 70 millions d’euros prévus pour vendre le défenseur international de 27 ans. Sauf que les semaines passent, que l’Inter a besoin d’argent et que le Paris Saint-Germain ne bouge plus. De quoi commencer à susciter de l’inquiétude.

Milan Skriniar vendu au PSG le 31 août ? 

Ce samedi, la Stampa va même jusque’à dire que pour les dirigeants de l’Inter « le pire ennemi durant ce mois d’août sera le mercato. » Le quotidien italien affirme que du côté de Milan on se demande si le PSG n’ira pas au bout de sa logique dans le dossier Milan Skriniar. Et même si une vente peut se concrétiser d’ici le 31 août prochain, le club transalpin constate qu’aucune offre officielle n’est arrivée de Luis Campos pour le défenseur central slovaque. Pour l’instant Christophe Galtier semble se réjouir de son effectif dans ce secteur, d’autant plus que le départ de Presnel Kimpembé à Chelsea n’est désormais plus du tout à l’ordre du jour. Et pour l’Inter le doute est d’autant plus grand que si Skriniar signait finalement au PSG dans les ultimes heures du mercato, il n’y aurait pas de plan B pour se renforcer.