PSG : Pochettino serre la vis avant Barcelone, du jamais vu à Paris

PSG : Pochettino serre la vis avant Barcelone, du jamais vu à Paris

Malgré le large avantage acquis au match aller (1-4), Mauricio Pochettino ne laisse rien au hasard. L’entraîneur du Paris Saint-Germain tient à éviter tout relâchement avant le huitième de finale retour de la Ligue des Champions contre le FC Barcelone.

Après les fiascos vécus par ses prédécesseurs en Ligue des Champions, Mauricio Pochettino prend les mesures qui s’imposent. Le coach du Paris Saint-Germain n’a aucune envie de voir l’histoire se répéter lors du huitième de finale retour contre le FC Barcelone mercredi, d’où son intention de garder ses joueurs concentrés jusqu’au bout. L’Argentin va en effet organiser une mise au vert avant la rencontre. Ce qui, d’après Luis Ferrer, n’est vraiment pas dans les habitudes du club francilien.

« La chose que je sais, parce que je suis en contact avec quelques joueurs, c’est qu’il y aura une mise au vert mardi, a révélé l’ancien superviseur-recruteur du PSG dans le Late Football Club. C’est la première fois ou presque qu’ils vont faire cela avant un match à domicile. On se souvient du match contre Manchester United où le rendez-vous c’était directement au Parc des Princes… Ce qui avait coûté cher, avec des joueurs en retard bloqués par les bouchons. Ce match contre Barcelone est pris au sérieux. C’est très professionnel. Entraînement le mardi matin, hôtel ensuite. »

« Aujourd'hui, ce n’est plus la même chose »

« La remontada de 2017 ? Oui, je l’ai vécue, s’est-il souvenu. On avait perdu Thiago Motta qui était l’équilibre de l’équipe. C’était le joueur central qui donne le timing. Sans lui, avec cette ambiance, on avait l’impression que le terrain était incliné ! Et puis il y a eu cet arbitrage ! Pas de VAR à l’époque. Tout était contre. Ce match avait été bien préparé par Unai Emery. Mais ça dépassait de tous les côtés… et la catastrophe est arrivée. Aujourd’hui, ce n’est plus la même chose. Pour mercredi, je suis confiant. » Le PSG ayant appris de ses erreurs, les chances du Barça semblent assez minces.