PSG : Pierre Ménès tue la remontada 2021

PSG : Pierre Ménès tue la remontada 2021

Icon Sport

Mardi soir, le PSG a réalisé le match parfait sur la pelouse du FC Barcelone en huitième de finale aller de la Ligue des Champions (1-4).

Auteur d’un triplé retentissant au Camp Nou, Kylian Mbappé a quasiment envoyé son équipe en quart de finale de la compétition. Bien sûr, il convient de rester prudent dans cette affiche totalement imprévisible entre le Barça et le PSG, le club de la capitale ayant subi une improbable remontada il y a quatre ans. Cette fois, l’histoire sera néanmoins différente selon Pierre Ménès, lequel a indiqué sur son blog qu’il ne croyait pas une seule seconde à un hypothétique retournement de situation au Parc des Princes dans trois semaines.

« Alors j’entends déjà les commentaires : « Ce n’était pas un match référence, le Barça était nul ». Mais ça, on le dit après. Pas avant. Ou encore :« Le PSG est bien capable de se faire taper 4-0 au Parc ». Là-dessus, je pense que le club de la capitale a payé pour apprendre et je ne crois pas que la défense catalane sera meilleure dans trois semaines. Voilà, c’est de très, très loin le meilleur match de Paris cette saison. C’est une belle soirée pour le PSG et une belle soirée pour le foot français. Dans cette saison moisie, moi je prends » explique le chroniqueur du Canal Football Club, avant de s’attarder quelques secondes sur le phénomène Kylian Mbappé.

« Après sa prestation XXL, on va évidemment beaucoup parler de Mbappé. On l’a tellement critiqué, certains supporters parisiens voulant même le voir partir… Hier soir, il a apporté la réponse. Une réponse qu’on attendait depuis un moment, c’est vrai. Mais il a dit qu’il voulait avoir plus de responsabilités et hier soir, en l’absence de Neymar, il les a prises avec un triplé retentissant dont deux buts somptueux. On sentait depuis quelques semaines que, même s’il n’était pas forcément en réussite, il avait retrouvé les jambes. Sur un terrain de grande dimension et face à des défenseurs un peu lents, il s’est régalé ». Et visiblement, Pierre Ménès aussi…