PSG : Personne n'aime Neymar, quel clash !

PSG : Personne n'aime Neymar, quel clash !

Icon Sport

Très apprécié au moment de son départ de Barcelone au PSG en 2017, Neymar a vu sa cote de popularité chuter en flèche.

Le footballeur reste apprécié au vu de son talent sans commune mesure. En revanche, l’homme agace de plus en plus. A peine de retour de blessure, Neymar a dévoilé son pire visage à l’occasion du choc de la Ligue 1 entre le PSG et Lille samedi après-midi au Parc des Princes en répondant aux provocations des Lillois et en écopant de deux cartons jaunes. L’attitude de l’international brésilien, qui a manqué près de la moitié des matchs du Paris Saint-Germain depuis son arrivée en France, commence sérieusement à gonfler Daniel Riolo. Sur l’antenne de RMC, le chroniqueur de l’After Foot s’est montré critique comme jamais à l’égard d’un Neymar qui a dépassé les bornes selon lui.

« Aujourd’hui la question ne doit plus être un tabou. Même si c’est un peu vain puisqu’on sait qu’il va rester. Les dirigeants du PSG, qui font très attention à l’image et à la communication, et au business qui va avec le foot, ont pris en 2017 Neymar et Kylian Mbappé parce qu’ils étaient les plus grandes stars. Avec ces deux joueurs là, plus Jordan, le club a atteint des sommets en termes de business pour se positionner dans le top 3 des clubs dans ce domaine. C’est important, un club de football aujourd’hui raisonne beaucoup en ces termes-là. Quand tu fais très attention à tout ça, Neymar va devenir un problème. Parce que son image en France est détestable. A part quatre ou cinq excités de la tranche 15-25, personne n’aime Neymar. Et surtout pas les supporters des autres clubs qui ont compris que ce n’était pas un type très recommandable. Au Brésil, il est très critiqué, ce n’est pas l’idole nationale, loin de là. Il passe pour un enfant capricieux aux yeux de tout le monde » a lâché Daniel Riolo, remonté comme une pendule contre Neymar, attendu au tournant ce mercredi soir en Ligue des Champions face au Bayern Munich après son coup de sang face à Lille.