PSG : Neymar agressé, c'est donc ça le secret

PSG : Neymar agressé, c'est donc ça le secret

Icon Sport

Encore une fois éblouissant lors du triomphe parisien à Lille, Neymar a fait oublier en quelques matches le joueur fantomatique et agaçant qu'il était devenu au PSG. Derrière ce changement, il y a un pari gagnant du Qatar.

Depuis 2017, et sa signature en provenance du FC Barcelone pour 220 millions d’euros, les dirigeants et les supporters du Paris Saint-Germain quand ils verraient enfin le vrai Neymar. Car c’est peu dire que depuis 5 ans, le numéro 10 du club de la capitale a déçu tout le monde, à la fois par son comportement sur les terrains de football, quand il n’était pas blessé, et en dehors, sa vie extrasportive devenant grotesque. Mais subitement, et alors que tout le monde avait fini par croire qu’il fallait parler de Neymar au passé, ce dernier est revenu à son meilleur niveau ou presque, retrouvant ses incroyables qualités qui faisant de lui un vrai candidat au Ballon d’Or. Une métamorphose qui s’est encore une fois concrétisée contre Lille avec deux buts et deux passes décisives supplémentaires pour Neymar lors de l’incroyable show du PSG dans le Nord. Nombreux sont ceux qui se demandent comment Neymar l’attaquant brésilien a ainsi pu radicalement évoluer, et certains avancent une explication.

Neymar a été humilié par ces attaques, le PSG a gagné

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par NJ 🇧🇷 (@neymarjr)

Jamais le dernier lorsqu’il s’agit de critique Neymar, avec qui il s’était écharpé à distance la saison passée concernant la consommation d’alcool de la star de Paris et de la Seleçao, Daniel Riolo a livré son analyse quelques minutes après la victoire 7-1 du PSG contre le LOSC. « Quand tu vois Neymar être aussi généreux et jouer de cette façon en arrêtant ces grigris inutiles, et sa mauvaise mentalité c’est OK. Qu’on ne me dise pas que Galtier l’a pris en quatre-yeux et lui a dit : « maintenant c’est comme ça que tu dois jouer », pardonnez moi, mais ça je ne vais pas le croire. Neymar a eu face à lui tous les entraîneurs de la terre et peu ont réussi à lui parler. L’électrochoc s’est passé avec tout ce qu’il a entendu sur lui, tout ce qu’il s’est passé, les critiques incessantes, ça a fini par avoir un impact et ça a fouetté son orgueil », explique le journaliste de RMC. Autrement dit, en menaçant de virer Neymar, Nasser Al-Khelaifi a trouvé le point sensible et tout changé dans la trajectoire du joueur.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg)

Car dès le début du mois de juin, et quelques jours seulement après avoir prolongé le contrat de Kylian Mbappé jusqu’en 2025, le président du Paris Saint-Germain a subitement haussé le ton, menaçant, sans citer son nom, de se débarrasser d’une manière ou d’une autre d’un Neymar lequel allait pourtant faire jouer une clause lui permettant de prolonger d’un an son contrat avec le PSG. C’est dans ce climat explosif que l’attaquant de la Seleçao est revenu de vacances, découvrant qu’avec Luis Campos et Christophe Galtier il avait désormais face à lui des gens capables d’appliquer à la lettre les ordres du patron qatari. Ainsi, si à chaque conférence de presse l’entraîneur parisien répétait qu’il comptait sur Neymar, il précisait rapidement que tant que le mercato n’était pas terminé, il ne pouvait pas en dire plus. Ce qui forcément piquait au vif le numéro 10.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Kylian Mbappé (@k.mbappe)

A désormais moins de dix jours du mercato, et compte tenu des performances actuelles de Neymar, on voit mal Nasser Al-Khelaifi insister pour parvenir à exfiltrer la star brésilienne du PSG. Et cela même si des choses avaient été promises à Kylian Mbappé, ce qui est encore à prouver, Neymar va passer au moins une saison de plus en Ligue 1. Sur ce que l'on voit depuis un mois, personne ne s'en plaindra, et surtout pas les supporters du Paris Saint-Germain désormais réconciliés avec celui qui a marché au bord du précipice avant de se rendre compte qu'il était temps pour lui de redevenir footballeur à plein temps. Même si la méthode a été forte, les dirigeants ont, à priori, gagné ce pari avec Neymar. Pourvu que ça dure.