PSG : Luis Campos s'attaque à Neymar et Mbappé, ça décoiffe

PSG : Luis Campos s'attaque à Neymar et Mbappé, ça décoiffe

La brouille entre Neymar et Mbappé n'est pas du tout passé pour Luis Campos. Ce dernier a tenu à rappeler quelques règlements élémentaires au groupe du PSG, pour ne pas vivre une saison en enfer. 

A l’image des orages qui frappent la France cette semaine, le Paris Saint-Germain est passé du grand soleil à la foudre le week-end dernier. Le début de saison parfait s’est écroulé à l’occasion du match contre Montpellier, qui ne devait pourtant pas être le plus chaud de l’été. Malgré la victoire sans trembler au Parc des Princes, le PSG s’est offert un règlement de comptes en plusieurs actes, notamment entre Kylian Mbappé et Neymar. Le tout sur fond de pénalty à tirer, un sujet toujours très sensible à Paris, et de messages « likés » sur les réseaux sociaux pour laisser transparaître quelques vives critiques. De quoi mettre l’accent sur une lutte interne au sein du vestiaire parisien, où Mbappé s’était vu promettre les pleins pouvoirs, ce qui est loin d’être le cas. 

Le PSG fait trop le buzz 

Neymar a ainsi tenu à rappeler à son jeune coéquipier que le PSG marchait très bien sans lui lors des deux premiers matchs, et qu’il était également un meilleur tireur de pénalty que lui. Rapidement, Luis Campos a tenté d’éteindre l’incendie, aidé par Christophe Galtier et Sergio Ramos qui veulent faire cesser ces enfantillages. Le Paris SG n’a pas envie de se transformer en « FC Hollywood », où les clashs sont nombreux entre les stars, et fuitent surtout dans les médias pour que chacun puisse descendre en flèche son rival. Avec ses messages sur les réseaux sociaux le soir même de la rencontre, Neymar a dépassé les bornes et ses dirigeants ont tenu à le lui faire savoir. 

Le média sportif Goal révèle ainsi que le match face à Montpellier et tout ce qui a entouré cette rencontre vont servir de leçons pour le reste de la saison. Outre le fait que le PSG a jugé qu’il y avait trop de monde qui trainait dans les vestiaires du Parc des Princes et que le personnel accrédité devait être drastiquement réduit, les joueurs ont été prévenus de ne pas s’emporter à chaud même dans des situations qu’ils estimaient injustes. Le silence est de rigueur face à la presse, mais ça, les journalistes y sont habitués avec les joueurs parisiens. Mais il leur a aussi été rappelé que des micros et des caméras trainaient un peu partout dans les abords du Parc des Princes ainsi que sur le terrain, et que la moindre image de colère ou de frustration allait être exploitée. Le prétendu coup d'épaule de Mbappé à Messi ayant déjà fait durement réagir, notamment par le biais de Wayne Rooney.

Mbappé et Neymar sermonnés

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg)

Dans la même veine, Luis Campos a rappelé à tout le monde, même si ce message visait particulièrement Mbappé et Neymar, que les images des entrainements étaient aussi visionnées et pouvaient être interprétées. Tout le monde a en mémoire cet exercice où Neymar refuse d’être en duo avec Mbappé, qui attend qu’un membre du staff vienne le faire, alors que le Brésilien enchaine ensuite immédiatement quand Lionel Messi se présente. Des détails qui peuvent faire beaucoup parler, et le dirigeant portugais a donc demandé que l’ambiance soit plus conviviale, surtout lors des jours de match où rien ne doit transparaitre, même en cas d’un éventuel malaise.

Pas évident pour Mbappé, qui n’a pas masqué son agacement quand il n’a pas été servi par Vitinha pendant le match, ou pour Neymar, qui s’est lâché sur les réseaux sociaux dès la fin de la rencontre. Mais Luis Campos, avec sa véhémence légendaire, n’a pas manqué de rappeler que pour passer une saison dans de bonnes conditions, il allait falloir faire des concessions. Et cela vaut pour un Neymar qui doit accepter que Mbappé est le leader du Paris SG depuis sa prolongation, et pour l’international français qui va avoir du mal à avoir les pleins pouvoirs dans un vestiaire où se trouvent Neymar, Messi et Sergio Ramos notamment.