PSG : Les Ultras plaident coupable, mais vont tout changer

PSG : Les Ultras plaident coupable, mais vont tout changer

Photo Icon Sport

Depuis vendredi, les Ultras du PSG subissent de vives critiques en raison de leur manque de respect des gestes barrières au Parc des Princes lors du match face à Beveren.

Alors que tout s’était globalement bien passé au Havre il y a une semaine, le match entre le Paris Saint-Germain et Beveren au Parc des Princes a suscité de vives réactions. En partie à cause des Ultras du club francilien, agglutinés et sans masque afin de chanter et supporter leur équipe en ignorant totalement les gestes barrières en cette période de crise sanitaire. Dans une interview accordée à RMC, le président du Collectif Ultras Paris, Romain Mabille, s’est expliqué. Il plaide coupable… mais explique que ce problème ne se reproduira pas.

« On vit mal la polémique, parce que ce n’était pas du tout l’objectif de notre venue. On s’était dit que ça allait être difficile d’associer le mouvement ultra et le retour en tribunes, mais on a essayé de le faire. Je ne comprends pas le fait qu’on nous tombe dessus. Certes, on s’est trompé sur certaines choses, mais il n’y avait pas de mauvaise intention. On ne voulait pas être irresponsables, ni mettre les gens en danger. On voulait juste organiser le retour des supporters en tribunes de la meilleure façon. Ça ne partait pas d’un mauvais sentiment. Nous nous sommes trompés sur la répartition des gens, déjà. Au lieu de se mettre tous en bas, on aurait pu mieux se répartir dans la tribune. Je pense aussi qu’on a sous-estimé le fait que les gens étaient très contents de revenir au stade et de voir leur équipe. Inconsciemment, ils se sont rapprochés les uns des autres et ils ont un peu oublié les gestes barrières. On compte rectifier le tir mardi. Certes, nous sommes des ultras, mais ça peut coller aux consignes » a fait savoir Romain Mabille, alors que le PSG a entamé des discussions avec ses plus fervents supporters afin que ces scènes ne se reproduisent pas. Cela pourrait avoir de graves conséquences dans l’optique des matchs officiels, les rencontres amicales servant clairement de tests pour les autorités.