PSG : Le Qatar au bord de la crise de nerfs

PSG : Le Qatar au bord de la crise de nerfs

Icon Sport

Les Ultras du PSG continuent à défier les dirigeants du club au Parc des Princes avec une grève des encouragements. Et du côté de Doha, cette situation ne passe pas sous silence. 

L’Emir du Qatar a probablement d’autres préoccupations que l’ambiance au Parc des Princes. Mais tandis que le club de la capitale se bat pour essayer de prolonger le contrat de Kylian Mbappé et de faire venir Zinedine Zidane pour remplacer Mauricio Pochettino, le comportement du Virage Auteuil préoccupe sérieusement Doha affirme Daniel Riolo. Depuis l’élimination en Ligue des champions face au Real Madrid, le Collectif Ultras Paris multiplie les initiatives pour se faire entendre, la seule association de supporters étant écœurée par ce que devient peu à peu le Paris Saint-Germain. Même si les événements du match PSG-Bordeaux ne sont plus d’actualité, Neymar et Lionel Messi étant conspués, ce qui avait provoqué un scandale quasiment mondial, le CUP s’est mis en grève et l’ambiance du stade parisien s’en ressent de manière colossale. Avouant comprendre l’attitude du CUP, le journaliste de RMC affirme que le Qatar est sur les nerfs à cause de cette situation très tendue.

Doha et les Ultras du PSG, chaude ambiance

Appelant à une prise de conscience générale, Daniel Riolo estime que certains anciens footballeurs parisiens doivent se mouiller. « Tout le monde veut que ça change au PSG, mais il faut que des voix se fassent entendre avec d’anciens joueurs qui se réveillent un petit peu. Il faut qu’ils disent qu’on ne peut pas traiter les fans comme cela (…) Il faut que les anciens se battent, fassent bouger les choses, ils doivent interpeller Nasser Al-Khelaifi pour lui faire comprendre que la route que prend le PSG n’est pas la bonne, disent aux gens du marketing et de la communication que les supporters historiques ne veulent pas de ça. Si Alain Roche, David Ginola, Luis Fernandez, et il y en a beaucoup qui ne sont plus en relation avec le PSG, parlent alors ça aura de l’impact. Au Qatar, ça les chauffe actuellement, ce qu’il se passe au Parc des Princes, ils sont vraiment très énervés », a confié le journaliste en marge du match PSG-Troyes, lequel s'est joué dans une ambiance glaciale.