PSG : Icardi ou Cavani, ça sent la migraine au Qatar

PSG : Icardi ou Cavani, ça sent la migraine au Qatar

Photo Icon Sport

Entre éventuellement prolonger Edinson Cavani ou payer les 70ME de l'option d'achat de Mauro Icardi, le Paris Saint-Germain doit choisir. Si l'Argentin a l'avantage, El Matador met le doute.

Il y a encore quelques semaines les choses semblaient évidentes, Edinson Cavani arrivait en fin de contrat au PSG et devrait partir, et Nasser Al-Khelaifi était prêt à signer un chèque de 70ME à l’Inter pour recruter définitivement Mauro Icardi. Sauf que depuis, l’attaquant argentin connaît un trou d’air dans ses performances, et qu’après avoir échoué dans son transfert à l’Atlético Madrid El Matador a montré contre Lyon qu’il avait encore la rage et le sens du but. Alors, forcément, cela pourrait faire réfléchir les dirigeants du Paris Saint-Germain, car 70ME ce n’est pas rien.

Après la rencontre, Edinson Cavani a envoyé un signal fort vers le PSG. « C’était une soirée spéciale. J’ai senti la chaleur de tous mes coéquipiers et des supporters après avoir marqué (...) Ça me procure beaucoup de plaisir. C’est magnifique. La relation avec les supporters dépasse le cadre du football. C’est eux aussi qui te permettent de ressentir ton importance au sein du club. Je vais toujours donner le maximum pour ce club, pour mes coéquipiers et pour les supporters. Ils me donnent beaucoup de force et de courage. C’est la meilleure manière de les remercier », a confié Edinson Cavani, qui a toujours le soutien du Parc des Princes.

Mais du côté de Thomas Tuchel, on garde tout de même une confiance absolue en Mauro Icardi et le coach allemand du PSG a tenu à le faire savoir. « La confiance vient avec les buts, c’est comme. Mais Mauro peut travailler pour nous comme il l’a fait contre Lyon. Il a été fiable, concentré discipliné, il a provoqué des espaces, il est fort défensivement, il va continuer de travailler j’en suis et sur et il va encore marquer pour le PSG », a fait savoir l’entraîneur allemand du Paris SG, qui ne lâche pas l’attaquant prêté par l’Inter. La balle est désormais dans le camp de Leonardo et Nasser Al-Khelaifi afin de savoir s’il faut réellement lever l’option d’achat d’Icardi ou négocier une prolongation avec Edinson Cavani.