PSG : Ibrahimovic compte remplacer Leonardo, Al-Khelaïfi se marre

PSG : Ibrahimovic compte remplacer Leonardo, Al-Khelaïfi se marre

Icon Sport

Zlatan Ibrahimovic donne à boire et à manger dans son nouveau livre, « Adrénaline. Mes histoires inédites », qui sortira en janvier en France. L’attaquant de l’AC Milan évoque notamment le manque de discipline au PSG, qu’il s'est proposé de résoudre l’été dernier. 

Avec six buts en Serie A cette saison, Zlatan Ibrahimovic brille toujours sur les terrains, à 40 ans. L’attaquant suédois prépare néanmoins sa reconversion. Et dans son nouveau livre, « Adrénaline. Mes histoires inédites », qui sort ce jeudi en Italie et début 2022 en France, Zlatan Ibrahimovic enchaîne les révélations, toutes plus croustillantes les unes que les autres. Il révèle qu’il s’est proposé auprès de Nasser Al-Khelaïfi l’été dernier pour devenir le directeur sportif du PSG. Il surveille et évoque régulièrement l’actualité du club de la capitale depuis son départ en 2016. Le « Z » pointe du doigt le manque de sérieux et les privilèges accordés aux stars à Paris. Un problème souligné et dénoncé par bon nombre d’observateurs sous l’ère qatari. Les entraîneurs passent, Leonardo est revenu mais rien ne change. Zlatan estime être capable de faire, enfin, bouger les choses. Évidemment.

« La différence avec Leonardo, c’est que moi, je ne demande pas, j’ordonne » 

« Été 2021. C'est vrai, je me suis offert au PSG, mais pas en tant que footballeur. En tant que directeur sportif. J'ai appelé Nasser al-Khelaïfi, le président, et je lui ai proposé : "Si je ne renouvelle pas mon contrat avec le Milan, je viendrai au PSG et je vais remettre de l'ordre dans ton équipe. « Nasser a ri, mais il n'a pas dit non. Mino Raiola (son agent) était aussi d'accord. Il m'a dit : "C'est ton rôle idéal. Tu dois y aller, point." [...] Raiola savait bien qu'il ne pourrait jamais me détacher de Milan, mais il était d'accord avec moi : si Je n'avais pas prolongé le contrat, le rôle de manager au Paris-Saint-Germain, cela aurait été le bon avenir. Même les joueurs du PSG à qui j'en ai parlé le pensaient. L'un m'a dit : "Zlatan, toi seul peux remettre de l'ordre et amener de la discipline dans l'équipe." Un autre : "Zlatan, si c'était toi, cette chose dans le vestiaire n'aurait pas eu lieu." (…) S'il y avait plus de rigueur, tout le monde courrait sur le terrain, personne n'arriverait en retard à l'entraînement, les joueurs ne se permettraient pas de faire ce qu'ils veulent. Je n'ai rien de personnel contre Leonardo. Au contraire je l'aime bien. En effet, c'est lui qui m'a fait venir au PSG. Je ne peux rien lui reprocher mais je connais la différence entre nous : moi, je ne demande pas, j'ordonne. Il y a quarante joueurs, mais aucun ne veut s'en aller, même s'il ne joue pas, on reste car on est trop bien au PSG. Si j'étais là, tout le monde serait toujours sur le grill. Parce que si je te paie et que tu ne me rends pas le maximum, tu ne peux pas rester. Ça, c'est la discipline », a lâché Zlatan Ibrahimovic, qui confirme avoir conseillé à Kylian Mbappé de partir du PSG.