OL : Peter Bosz en feu, Mourinho et Deschamps dérouillent

OL : Peter Bosz en feu, Mourinho et Deschamps dérouillent

Alors qu’il fait l'unanimité autour de l’Olympique Lyonnais, malgré les résultats en dents de scie depuis le début de la saison en Ligue 1, Peter Bosz s’est confié sur sa vision du métier d’entraîneur.

L’été dernier, le club rhodanien a décidé de passer un nouveau cap dans son projet. Même si Juninho avait amorcé une première tentative avec Sylvinho en 2019, l’OL est définitivement passé à la sauce étrangère cette saison. Puisqu’avec Peter Bosz, Lyon a bousculé son historique culture du coach français. Afin de faire progresser l’OL, tant au niveau des résultats qu’en termes de jeu, Jean-Michel Aulas et son directeur sportif ont donc donné les clés du camion à un technicien néerlandais. Avec plus ou moins de réussite pour le moment. Puisqu’à part les très bons résultats en Europa League, avec une qualification pour les huitièmes de finale dès la quatrième journée, Lyon galère un peu en championnat, avec une septième place au tiers de la saison. Malgré tout, le jeu proposé par l’équipe de Peter Bosz plaît au public lyonnais. Rien d’étonnant, sachant que l’ancien coach de Dortmund s’est inspiré des plus grands pour former sa philosophie de jeu. 

« Sampaoli, j'adore, c'est vraiment spécial ce qu'il propose »

« Une grande partie de ma vision du jeu provient de Johan Cruyff. Si je copie Johan Cruyff, les joueurs vont le sentir et réaliser que ce n'est pas vraiment moi. C'est comme si je me mettais à faire du Mourinho, à imiter ses conneries. Ce serait fake. Lui est comme ça, il est authentique. Après sur le plan tactique, là oui, je prends beaucoup de choses de Cruyff, mais aussi d'autres entraîneurs. Sampaoli, par exemple, j'adore, c'est vraiment spécial ce qu'il propose. Quand il était sélectionneur du Chili, il jouait avec deux défenseurs centraux de petite taille, alors que tout le monde pensait qu'il fallait des types de deux mètres super costauds. Ses centraux, ils pressaient, c'était impressionnant », a d’abord lancé Bosz, qui sera donc heureux de croiser la route de Sampaoli lors de l’Olympico contre l’OM, le 21 novembre prochain. 

« Mourinho, je déteste »

Par contre, Bosz ne s'inspirera donc jamais d’un coach comme José Mourinho, qui fait partie des entraîneurs dont il n'aime pas le style de jeu. « Mourinho, je déteste, mais c'est sa façon de jouer, ça marche et il a remporté beaucoup de titres avec ses idées. Bielsa porte surtout ce côté extrême de Cruyff. Moi, j'essaye d'être réaliste. Ce n'est pas une stratégie kamikaze, du style, “allez tous devant et après on verra”. Le style de jeu de Didier Deschamps avec la France ? Je préfère celui de l'Espagne. Mais la France a remporté la Ligue des Nations, elle est championne du monde en titre, donc là-dessus, on ne peut rien dire », a expliqué, sur So Foot, le coach de l’OL, qui va essayer de faire un mix de tout cela pour remettre Lyon sur le devant de la scène en France et en Europe.