OL : Les droits TV à la carte, le projet d’Aulas impossible ?

OL : Les droits TV à la carte, le projet d’Aulas impossible ?

Photo Icon Sport

Dans une interview accordée au magazine Challenges en début de semaine, Jean-Michel Aulas a évoqué les difficultés rencontrées par la nouvelle chaîne Téléfoot.

Le groupe Mediapro tablait clairement sur un nombre d’abonnés plus important au quart de la saison. Mais les chiffres sont formels, et font malheureusement mal à entendre pour le groupe sino-espagnol, qui totalise entre 400.000 et 600.000 abonnés selon les estimations et les sources. Incapable d’honorer ses engagements et de payer à la LFP le montant des droits télévisuels, le groupe est dans une situation préoccupante, et pourrait tout perdre dans les semaines à venir. En cas de réattribution des droits TV, Jean-Michel Aulas souhaite que les consommateurs aient la possibilité d’acheter les matchs à la carte. En somme, le président de l’OL aimerait que la Ligue 1 soit consommable de la même manière que les films avec Netflix ou la musique avec Spotify-Deezer. Un rêve impossible selon l’économiste de RMC, Pierre Rondeau.

« Le seul risque d’une vente de droits à la carte, bien qu’elle s’inscrive dans un respect du consommateur, est que cela aille à l’encontre des petits clubs (trop TV dépendants) incapables d’attirer suffisamment de fans/téléspectateurs pour maintenir un budget conséquent. Il faudrait pouvoir garantir une partie égalitaire du partage, mais est-ce que les clubs populaires (PSG, OM ou l’OL) accepteront de céder des droits récoltés sur leurs seuls noms ? Prenons l’exemple du cinéma, sur chaque ticket vendu, quel que soit le film, une partie est redistribuée au CNC qui vient financer tous les projets, sans exception. En gros, les blockbusters financent le cinéma d’auteur. Les gros clubs l’accepteront ? Les Français moins fans de la L1 que les étrangers avec leurs championnats ? Vrai, c’est pour cela qu’une chaîne monothématique ne peut pas fonctionner sur la durée. Le consommateur/téléspectateur veut pouvoir accéder à un large catalogue médiatique s’il veut s’abonner et s’engager » a commenté le journaliste via son compte Twitter, en réponse à la proposition de Jean-Michel Aulas qui, sur le papier, a tout pour séduire les fans de foot.