OL : Le prix d’Hagi révélé, Aulas s’étouffe

OL : Le prix d’Hagi révélé, Aulas s’étouffe

L'OL cible Ianis Hagi pour cet hiver. Lyon n'est pas seul sur le coup, et les Glasgow Rangers préviennent tout le monde qu'il va falloir allonger la monnaie au mercato. 

Impressionnant en Coupe d’Europe, décevant en Championnat, l’Olympique Lyonnais reste attentif sur le marché des transferts pour se renforcer en janvier. La volonté est de faire confiance à Peter Bosz, qui estime son effectif un peu juste offensivement. Cela s’est vu notamment quand les blessures ont concerné en même temps Islam Slamini, Tino Kadewere et Moussa Dembélé. Au poste d’ailier droit, l’OL a ciblé Ianis Hagi, ancien grand espoir du football roumain, surtout avec le prestige de son père dans les Carpates.

Aston Villa débarque avec Steven Gerrard

Mais à 23 ans, il se contente pour le moment d’une carrière en dents de scie, avec des débuts prometteurs très jeune à Constanza puis la Fiorentina, avant de se perdre un peu en Belgique puis en Ecosse. Désormais aux Glasgow Rangers, il trouve ses marques au sein du club écossais, et rêve de rejoindre un championnat plus prestigieux. Selon Eurosport Roumanie, l’OL compte le surveiller à plusieurs reprises d’ici le mois de janvier, et peut-être lors du prochain match d’Europa League entre les deux équipes, afin de peaufiner son jugement. Les Lyonnais ne sont pas les seuls sur le coup, puisque Galatasaray, le club de la ville où il est né du temps où son père y jouait, l’AS Roma et le FC Séville le surveillent également. Même Aston Villa, où évolue désormais son ancien coach Steven Gerrard, l’aurait dans le viseur.

Tout cela a en tout cas une conséquence, celle de faire monter sa valeur de manière vertigineuse. Le journal écossais le Daily Record annonce ainsi que les Glasgow Rangers ont revu leur demande à la hausse pour Ianis Hagi, et en demandent désormais 10,5 millions d’euros pour le laisser partir cet hiver. Un point de départ très élevé dans les négociations, surtout pour un joueur qui n’a aucune référence dans un grand championnat. Si Jean-Michel Aulas et Juninho étaient tentés par l’idée de réaliser un joli coup avec Hagi, ce serait en tout cas un copieux investissement pour un club qui compte ses sous, mais pourrait aussi avoir besoin de sang neuf cet hiver.