OL : La méthode Parker critiquée à Lyon, un mauvais signe ?

OL : La méthode Parker critiquée à Lyon, un mauvais signe ?

Photo Icon Sport

Jean-Michel Aulas ne cesse de le répéter : dans un avenir plus ou moins proche, le président de l’Olympique Lyonnais sera remplacé par Tony Parker.

Une nouvelle qui semble faire l'unanimité chez les supporters des Gones, sachant que l’ancienne star du basket français et de la NBA a le charisme pour prendre la suite d’Aulas. Malgré tout, certains suiveurs du club rhodanien s’interrogent pour savoir si TP a vraiment les épaules pour faire oublier Aulas lors des prochaines années, sachant que le président de l’OL a tout de même amené son club de la D2 au sommet du foot français en l’espace de trente ans. Après la mise en cause de ses connaissances sur le football, Parker doit maintenant faire face à une nouvelle vague de critiques.

Puisque ces dernières heures, le président de l’ASVEL a viré son entraîneur, Zvezdan Mitrovic pour « faute grave », le club de basket lyonnais lui reprochant très sévèrement ses nombreuses expulsions et fautes techniques pendant les matchs. Une décision que le coach monténégrin a contesté, via son avocat. « Mon client est sous le choc de la procédure qui a été engagée contre lui depuis le 4 mai dernier par l'ASVEL. Nous avons malgré cela accordé un délai de 24 heures à l'ASVEL pour abandonner cette procédure qui n'a aucun sens, avant que les choses ne deviennent irréversibles », avait balancé Me Lecerf-Galle mercredi. Un ultimatum rejeté par le co-leader de la Jeep-Elite et le 15e d’Euroligue. Vu que ce jeudi, la formation de Tony Parker a officiellement annoncé la rupture du contrat de Mitrovic. Même si TP « va s'exprimer afin de rétablir certaines réalités », cette façon de faire assez brutale et pas très glorieuse interpelle. Des licenciements pour des fautes graves un peu alambiquées, cela rappelle en tout cas les habitudes de l'OM dans le football, avec les départs de Bédimo ou Rami dernièrement...