OL : Juninho valide ce Lyon en mode guerrier

OL : Juninho valide ce Lyon en mode guerrier

Juninho a apprécié le caractère de ses joueurs qui ont crée l'exploit en s'imposant en infériorité numérique sur la pelouse de Monaco dimanche soir.

Dans un match crucial pour la course à la Ligue des Champions, l'OL a fait preuve d'un mental à toute épreuve pour s'imposer à Monaco. Menés au score, puis réduits à 10 en deuxième période après l'expulsion de Maxence Caqueret, les Lyonnais ont su trouver la force nécessaire pour arracher la victoire dans les toutes dernières minutes. Si la fin de match s'est terminée dans la tension avec une bagarre générale provoquant l'expulsion de plusieurs joueurs de chaque équipe, Juninho a apprécié le comportement de guerrier de ses joueurs, comme il l'a expliqué à OLTV.

« C'est notre histoire, notre ADN. On ne lâche jamais. L'élimination en Coupe de France nous était restée en travers de la gorge. On a montré beaucoup de caractère, ça fait plaisir. Les joueurs ont tous défendu ensemble et attaqué ensemble. Nous avons dominé les 25 premières minutes. Quand l'ASM a ouvert le score, ça a été un peu plus difficile. Même à 10 contre 11, nous n'avons jamais lâché. C'est vraiment une belle victoire. Il faudra s'inspirer de cela pour les trois derniers matches. Nous sommes très contents pour les supporteurs » s'est félicité le directeur sportif de l'OL.

Juninho salue Garcia

Comme Jean-Michel Aulas et même Daniel Riolo, Juninho a salué les changements offensifs opérés par Rudi Garcia pour inverser la tendance. « Les entrants ont beaucoup apporté. C'est important que les joueurs fassent des différences quand ils entrent. L'énergie était magnifique. Il faudra s'inspirer de ce succès. Cela fait énormément plaisir » a reconnu le Brésilien. Décidément, l'entraîneur lyonnais a semble-t-il marqué énormément de points grâce à cette victoire. De quoi convaincre le duo Juninho - Aulas de lui offrir une prolongation ? Réponse dans les semaines à venir. Une chose est sûre, une qualification en Ligue des Champions jouerait grandement en la faveur de Rudi Garcia. À l'inverse, une quatrième place scellerait quasiment définitivement son avenir à Lyon.