OL : Juninho accuse l'arbitre et dénonce un complot

OL : Juninho accuse l'arbitre et dénonce un complot

Icon Sport

Après le nul entre Marseille et Lyon, Juninho a clairement mis en cause les décisions de Benoît Millot, arbitre de la rencontre. Pour le Brésilien, l'Olympique Lyonnais est dans le collimateur.

Sans atteindre des sommets, la rencontre entre l’Olympique de Marseille et l’Olympique Lyonnais a plutôt été agréable à suivre, avec en plus quelques polémiques héritées de l’ancien monde. C’est Benoît Millot qui a déclenché la colère de l’OL et de ses supporters, d’abord en accordant un penalty à l’OM, tout en collant un avertissement à Lucas Paqueta, puis en ne donnant pas un penalty à Lyon suite à une main de Yuto Nagatomo dans sa surface. Dans la foulée, l’expulsion de Lucas Paqueta pour un deuxième jaune, a évidemment remis de l’huile sur le feu. Et après le match, Juninho n’a pas hésité à dire ce qu’il pensait de l’arbitre. Sans aller trop loin dans son analyse, histoire de ne pas être sanctionné, le directeur sportif brésilien de l’Olympique Lyonnais a quand même tenu à faire part de sa colère.

Au micro de Laurent Paganelli, Juninho a remis en cause l’arbitrage depuis quelques matchs. « Quand que j'ai démarré ma nouvelle vie de directeur sportif, je me disais à moi-même qu'il ne fallait pas faire dès fois, comme je pouvais le faire quand j'étais joueur, c’était de parler de l’arbitre. Contre Nîmes déjà, un penalty pour nous n'avait pas été sifflé et on fait match nul. Contre Marseille au match aller, il y a un but de Houssem Aouar qui est refusé. Contre Metz, le but de Karl Toko Ekambi a aussi été refusé. Là, ça touche la main de Paqueta mais ça touche le ventre avant, ça veut dire que tu ne peux pas donner un carton jaune, alors qu’il y beaucoup de doutes. Et après, il y a la main de Nagatomo aussi. C'est l'arbitre qui décide de la rencontre. On a vu qu’il avait beaucoup souri, je pense qu'il s'est un peu amusé. Sinon Marseille a fait un bon match, ça a été dur, après les 30 premières minutes, on a baissé de rythme, on a laissé Marseille récupérer au milieu de terrain. Après l’expulsion de Paqueta, ça a été dur, mais les joueurs ont fait de nombreux efforts, on part avec un point. Mais surtout, cela fait plusieurs fois que cela rate beaucoup contre nous (...) Le championnat est très serré, c’est bien pour la Ligue 1. On laisse deux points, mais on sent que l’arbitrage a quelque chose contre nous, toujours. Je ne sais pas expliquer, mais là on est déçu à cause de l’arbitrage surtout », a confié un Juninho visiblement ulcéré mais qui a tout de même réussi à ne pas trop matraquer Benoît Bastien.