OL : Du foot en plein confinement, Aulas provoque la LFP

OL : Du foot en plein confinement, Aulas provoque la LFP

Photo Icon Sport

Interrogé par L’Equipe, un proche d’Emmanuel Macron a confirmé mardi soir que le football professionnel ne sera pas à l’arrêt en cas de reconfinement.

Ce mercredi à 20 heures, le chef de l’Etat s’adressera aux Français afin de présenter les nouvelles mesures décidées par le gouvernement pour lutter contre la propagation du coronavirus. A cette heure, l’hypothèse la plus probable est celle d’un reconfinement national de 4 semaines, mais plus souple que celui enduré par la population en mars. Plus souple car les écoles devraient rester ouvertes, au même titre que la majorité des entreprises. La priorité du gouvernement est que chaque Français puisse continuer à exercer son métier. En ce sens, le football professionnel ne sera pas à l’arrêt, comme cela avait été le cas durant la première vague.

« Il n’y a pas de scénario dans lequel on considèrerait indispensable de devoir interrompre ou suspendre le sport professionnel. Le sport professionnel continuera quel que soit le scénario retenu en termes de restrictions et de protocole sanitaire » a fait savoir un proche d’Emmanuel Macron à L’Equipe mardi, en début de soirée. Un soulagement pour l’ensemble du football professionnel français, y compris pour Jean-Michel Aulas. Et pour cause, le président de l’OL était le principal défenseur d’une reprise des compétitions en mai ou juin, comme cela avait été le cas partout en Europe. C’est donc logiquement que le boss de l’Olympique Lyonnais a réagit à cette information sur les réseaux sociaux. Avec un ton légèrement provocateur. « Comme quoi les mêmes causes ne produisent pas toujours les mêmes effets. Ce qui est bien, c'est de ne pas renouveler les erreurs : la LFP suivra-t-elle ? » s’est interrogé le patron de l’OL, qui attend désormais Vincent Labrune au tournant sur ce dossier bouillant.