OL : Rien en vue pour Azmoun, Lyon a un sacré plan B

OL : Rien en vue pour Azmoun, Lyon a un sacré plan B

Icon Sport

Courtisé par l’Olympique Lyonnais depuis plusieurs semaines, Sardar Azmoun va peut-être rester bloqué au Zénith Saint-Pétersbourg en cette fin de mercato estival…

Même si le club rhodanien n’est pas en manque de buteurs, sachant que l’OL a déjà Dembélé, Kadewere, Toko Ekambi ou Slimani pour évoluer à la pointe de son attaque, Peter Bosz veut absolument recruter Sardar Azmoun cet été. Priorité offensive de l’entraîneur néerlandais, qui a déjà eu un cadeau de la part de Juninho avec la venue de Shaqiri cette semaine, l'international iranien est annoncé tout proche de Lyon depuis samedi. Convaincu à l’idée de rejoindre l’OL, Azmoun dispose d’un accord avec la direction des Gones sur la base d’un contrat longue durée. Dans le même temps, Lyon a pratiquement trouvé un terrain d’entente avec le Zénith Saint-Pétersbourg pour un transfert de 15 millions d’euros. Mais tous ces efforts seront peut-être vains, car ce deal tient sur un fil… Vu que le club russe ne validera pas le départ de son attaquant avant de lui avoir trouvé un remplaçant. 

Un plan B cinq étoiles pour l’OL ?

Ces dernières heures, le Zénith a ouvert des dossiers, et notamment avec Carlos Vinicius (Benfica), mais les négociations sont difficiles à deux jours de la fermeture du marché des transferts… Par conséquent, la possibilité de voir le Zénith retenir Azmoun existe réellement, selon L’Equipe : « Le club russe n'a pas particulièrement besoin d'argent, mais il a besoin d'un buteur, et il est prêt à prendre le risque de voir l'Iranien de 26 ans partir libre à l'été 2022 ». Si jamais ce dossier Azmoun venait à définitivement capoter, Lyon devra se tourner vers un plan B… nommé Gaëtan Laborde ? C’est une possibilité, même si l’OL n’a fait aucune offre pour l’attaquant de Montpellier. Et pour une bonne raison, puisque Lyon « mène en parallèle des discussions avancées avec un attaquant international confirmé évoluant à l'étranger, dont l'identité n'a pas filtré ». Une thèse qui confirmerait les dires de Jean-Michel Aulas, qui avouait travailler « sur une grosse arrivée » en début de week-end. De quoi donner l’eau à la bouche aux supporters lyonnais...