OL : L'annonce d'Aulas que les supporters voulaient entendre

OL : L'annonce d'Aulas que les supporters voulaient entendre

Après la victoire de Lyon à Nantes, la première de Peter Bosz en Ligue 1, Jean-Michel Aulas a confié qu'il travaillait sur une grosse signature à l'OL d'ici la fin du mercato. Suspense.

Jean-Michel Aulas était un président soulagé vendredi soir après la courte mais importante victoire de l’Olympique Lyonnais à Nantes. Même si tout n’a pas été parfait, loin de là, pour son équipe, l’OL, bien aidé par un Anthony Lopes des grands soirs, a réussi à tenir le score. Mais le président lyonnais le sait, les supporters l’attendent sur cette fin du mercato 2021, car ces derniers sont conscients que l’effectif de Peter Bosz a besoin de renforts. L’entraîneur néerlandais souhaitait un renfort « de qualité » par ligne, et pour l’instant Juninho a réussi à lui « offrir » Emerson et Xherdan Shaqiri, tandis qu’Henrique et Damien Da Silva étaient arrivés en tout début de mercato pour faire le nombre. 

Le dossier Cornet bloque la fin du mercato lyonnais

Mais l’Olympique Lyonnais n’a nullement l’intention de dilapider des millions d’euros dans du panic-buy, et c’est pour cela que désormais les ultimes opération de ce marché des transferts seront toutes liées. Ainsi, l’OL ne recrutera que si des départs ont lieu, et dans les couloirs de la Beaujoire, même s’il n’a pas voulu confirmer la signature imminente de Maxwel Cornet à Burnley, Jean-Michel Aulas a reconnu qu’un « départ supplémentaire était possible ». Et si le patron de Lyon vend un joueur, c’est que dans la foulée il a la volonté d’une nouvelle signature d’envergure.

Sans en dire trop sur l’identité de ce renfort, ou du moins en brouillant les pistes, Jean-Michel Aulas a reconnu qu’il « travaillait sur une grosse arrivée », confiant que grâce au succès contre Nantes, cela pouvait aider à « débloquer la situation », JMA lâchant tout de même une petite info sur ce joueur tant convoité en avouant : « Azmoun fait partie des joueurs ciblés mais l'opération est très difficile à réaliser et nous avons une ou deux autres possibilités que nous sommes en train d'étudier. Les règles ont changé pour les extra-communautaires ». Bien évidemment, les regards se tournent désormais vers Sardar Azmoun, l’attaquant international iranien tant convoité par Peter Bosz, lequel avait déjà essayé de le faire venir à Leverkusen lorsqu’il entraîneur le club de Bundesliga.

Dans le dossier Azmoun, l’Olympique Lyonnais doit composer avec l’appétit financier du Zénith Saint-Pétersbourg. Car si le club russe ne dit pas non au départ de l’attaquant iranien, lequel est dans sa dernière de contrat, il ne fera aucun cadeau au club de Ligue 1. Le puzzle est donc complexe à terminer, surtout que les délais se resserrent d’ici la fin du mercato, mais Jean-Michel Aulas est visiblement assez confiant.