OL : Aulas, Ponsot et Cheyrou vont prendre cher !

OL : Aulas, Ponsot et Cheyrou vont prendre cher !

En ce début octobre, ce sera clairement le match de la peur pour l’OL face à Toulouse, ce vendredi soir. Les dirigeants sont autant visés que Peter Bosz. 

Après quatre défaites de rang, Peter Bosz n’a pas envie de rentrer dans l’histoire en devant le premier entraineur lyonnais à connaitre cinq revers depuis 1982. Une époque où Lyon se battait pour éviter la relégation, et terminait à la 16e place. Voilà le type de série à laquelle les Lyonnais vont devoir mettre fin. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Olympique Lyonnais (@ol)

Pour cela, Jean-Michel Aulas a demandé le soutien du public dans un message sur les réseaux sociaux, assurant qu’il était allé remonter les bretelles des joueurs dans le vestiaire à la veille du match, et que c’est bien évidemment tous ensemble que l’OL allait remonter la pente. Ce soutien, les joueurs lyonnais ne sont toutefois pas sûrs de l’obtenir, mais ils ne seront pas les seuls à être visés. Selon les informations de L’Equipe, qui a notamment interrogé quelques supporters rhodaniens, des banderoles salées se préparent contre trois hommes du club. 

Ponsot, Aulas et Cheyrou visés par des banderoles

Il s’agit de Jean-Michel Aulas, qui est tout de même toujours le patron et ne parvient pas à redresser les résultats du club malgré de belles paroles. De Vincent Ponsot qui semble tirer les ficelles dans bien des domaines sans vraiment maitriser le football. Et de Bruno Cheyrou, qui a fait le malin cet été pendant le recrutement et voit sa célèbre petite phrase sur le départ de Jorge Sampaoli de l’OM lui revenir dans la figure. Un manque d’humilité et de remise en cause qui agace les fans de l’OL, qui s’étaient jusqu’à présent montrés très conciliants, mais vont certainement clamer leur mécontentement dans les tribunes du Groupama Stadium ce vendredi soir. 

Et Peter Bosz dans tout ça ? Le premier fusible est conscient de la précarité de son poste et ne pourra pas éviter les sifflets lors de la composition des équipes. En effet, il est rare de voir un entraineur de l’OL bénéficier d’une telle mansuétude au sein du club et des supporters, mais des résultats sont tout de même attendus et cette attente ne peut pas durer éternellement alors que devant, des équipes comme le PSG, l’OM et Lens avancent à grandes enjambées. L’idée sera tout de même de ne pas compromettre la course au podium avant même la mi-saison.