Lyon : Bosz promet du sang, de la sueur et des larmes

Lyon : Bosz promet du sang, de la sueur et des larmes

Icon Sport

En choisissant de donner les pleins pouvoirs sportifs à Peter Bosz, l’Olympique Lyonnais ambitionne de franchir un nouveau cap en termes de jeu et de résultats.

Après une fin de règne compliquée sous Rudi Garcia, le club rhodanien a pris un tout autre chemin avec Peter Bosz. En choisissant le coach néerlandais plutôt qu’un entraîneur comme Christophe Galtier, Jean-Michel Aulas et Juninho ont comme idée de casser la routine des Gones. Il faut dire que Bosz répond parfaitement aux attentes de la direction, qui voulait un coach avec un jeu offensif et capable de faire évoluer les jeunes. Un profil qui colle parfaitement à l’ancien technicien de l’Ajax, où il a notamment lancé Frenkie de Jong. Avec l’entraîneur de 57 ans, les supporters de l’OL savent donc à quoi s’attendre, entre un jeu offensif, un 4-3-3 porté vers l’avant, avec une certaine solidité défensive. Une philosophie basée sur celle de Pep Guardiola qui va changer des habitudes à Lyon. Puisque pour mener à bien son pressing, Bosz met ses joueurs à rude épreuve à l’entraînement. 

« C'est un coach progressiste »

Pour cela, l’ancien du Bayer Leverkusen utilise la méthode « FKT », une préparation très physique, et notamment des séances de 90 minutes sans pause. « Parfois, vous avez des entraîneurs qui calent deux voire trois séances d'entraînement par jour. Avec Bosz, non : vous vous entraînez une seule fois par jour, mais de manière intensive. Il préfère se concentrer sur une séance unique, mais que celle-ci soit effectuée à fond, plutôt que deux réalisées à moitié. C'est un coach progressiste », explique Maarten Wijffels, un journaliste néerlandais, sur Le Progrès. Au moins, avec tout ça, les joueurs lyonnais sont prévenus : ils vont galérer pendant la préparation estivale. Un mal pour un bien si l’OL retrouve les sommets la saison prochaine, que ce soit en L1 ou en Europa League.