La remontée de l'OL gâchée par cet énorme problème ?

La remontée de l'OL gâchée par cet énorme problème ?

Connu pour son goût pour le jeu collectif et porté vers l’avant, Peter Bosz n’a toujours pas trouvé comment faire marcher son équipe de la meilleure façon possible à 12 journées de la fin du championnat.

L’irrégularité chronique de l’OL lui coûte cher au classement, et même quand il y a un peu de mieux dans le jeu, comme cela semble être le cas depuis la trêve hivernale, cela ne se traduit pas souvent au tableau d’affichage. Les Lyonnais n’arrivent pas à marquer, comme ce fut le cas contre Lille, surtout que l’arbitrage s’en est mêlé sur le but refusé à Lucas Paqueta. Mais le malaise est plus profond et L’Equipe se penche sur cette famine offensive, avec 34 buts marqués en 26 matchs, ce qui n’est vraiment pas dans les habitudes lyonnaises. Les problèmes sont nombreux et individuellement, la confiance est en train de se perdre devant le but. C’est le cas d’un Houssem Aouar qui avait l’habitude d’aller chercher sa petite dizaine de buts par saison toutes compétitions confondues. Mais en ce moment, le numéro 8 de l’OL reste bloqué, avec le plus faible ratio du club en terme d’efficacité, puisqu’il marque un but tous les 17 tirs.

Romain Faivre transparent pour le moment

Et le problème, c’est que ses coéquipiers qui doivent mixer l’animation et la conclusion, ne sont pas plus en réussite à l’image d’un Romain Faivre muet depuis son arrivée. Avec aucune action décisive en 311 minutes, il est déjà bien loin de ses standards de Brest, où il participait à un but toutes les 150 minutes. Seul Moussa Dembélé affiche un semblant d’efficacité, même si les pénaltys l’ont aussi aidés à retrouver le chemin des filets. Un effectif à remobiliser donc, à l’image d’un Lucas Paqueta qui revient doucement en jambes après un début d’année difficile. L’OL en aura bien besoin pour marcher sur Lorient ce vendredi soir, et retrouver vite un rythme de candidat à l’Europe, ce qui n’est pas criant pour le moment. En tout cas, avec cet état des lieux, il est plus facile de comprendre également pourquoi Peter Bosz voulait absolument faire signer un « 9 » en la personne de Sardar Azmoun cet hiver, tant un finisseur est demandé en urgence à l’OL.