Metz : Le bâton d'Hinschberger, y'a pas d'heure pour en manger

Metz : Le bâton d'Hinschberger, y'a pas d'heure pour en manger

Photo Icon Sport

Limogé il y a quelques semaines par le FC Metz, Philippe Hinschberger est resté discret jusqu'à maintenant. Mais, constatant que son ancienne équipe ne décollait pas malgré la venue de Frédéric Hantz, l'ancien coach messin est sorti de son mutisme sur Canal+ Sport. Il s'agit pour lui de faire remarquer qu'il était difficile de faire des miracles compte tenu des décisions prises lors du dernier mercato.

« Si Hantz est l’homme de la situation ? Je n'en sais rien. Ce n'est pas mon problème (...) Ce que je vois, c'est qu'il n'y a rien de nouveau sous le soleil, l'équipe est globalement moins bonne que l'année dernière, il faut appeler un chat un chat. Pour gagner les matchs, il faut du talent. On a voulu à un moment donné mettre des moyens quand on a vendu Sarr. C'est une leçon que le Président peut retirer de ce mercato : on a beau avoir de l'argent, le Fc Metz aujourd'hui n'est pas un club qui peut attirer quelqu'un qui vaut cinq, six, sept ou huit millions d'euros avec le salaire qui va en face (...). On a aussi fait des erreurs, moi le premier, j'aurai du être plus ferme, il y a des joueurs qui sont partis, je n'aurai peut être pas dû les laisser partir, insister auprès du Président », a confié, sur la chaîne cryptée, Philippe Hinschberger. Les choses sont désormais claires.