Affaire Antonetti : le FC Metz accuse Lille

Affaire Antonetti : le FC Metz accuse Lille

Icon Sport

Trois jours après l'incident en fin de match entre Frédéric Antonetti et Sylvain Armand, le club de Metz a décidé de défendre son entraîneur, en stigmatisant l'attitude des responsables de Lille.

Face à la menace d'une lourde sanction contre Frédéric Antonetti, lequel risque jusqu'à 4 mois de suspension suite à son expulsion dans les derniers instants du match LOSC-Metz, le club lorrain a appelé la LFP a bien prendre en compte la situation engendrée par la présence sur le bord du terrain de Sylvain Armand et Olivier Létang.

« À l’occasion de la 25ème journée de Ligue 1 au Stade Pierre-Mauroy, le LOSC et le FC Metz se sont quittés sur un match nul et vierge. Dans les dernières minutes de cette rencontre, Frédéric Antonetti a été exclu. Si la réaction de l’entraîneur des Grenats a pu apparaître excessive, le FC Metz tient à revenir sur certains faits. Suite à l’expulsion d’Edon Zhegrova dans les arrêts de jeu, les dirigeants du LOSC se sont présentés sur le bord de la pelouse afin de mettre la pression sur le quatrième arbitre. Malgré la demande du staff technique messin de cesser d’invectiver le corps arbitral, les dirigeants lillois ont poursuivi, dans un premier temps depuis le bord pelouse, d’où ils n’ont pas vocation à suivre la rencontre, puis dans la zone technique de Frédéric Antonetti, réservée à l’entraîneur visiteur. Alors qu’il les avait une première fois repoussés hors de sa zone technique, Frédéric Antonetti a été victime de propos déplacés de la part d’un des dirigeants lillois. Face au manque de respect et aux tentatives de pression qui auraient pu avoir une incidence sur l’issue du match, alors que le club grenat se bat pour se maintenir parmi l’élite, Frédéric Antonetti a réagi pour défendre les intérêts de son équipe. Par conséquent, le FC Metz apporte son soutien à Frédéric Antonetti et demande à la Ligue de Football Professionnel, à l’heure d’aborder une fin de saison déterminante pour l’avenir de certains clubs, de faire cesser les provocations et les tentatives de pression sur les arbitres au bord des pelouses de Ligue 1 », a précisé le FC Metz..