Vente OM : Le 63e coup de froid !

Vente OM : Le 63e coup de froid !

Frank McCourt a décidé de prendre du recul en se retirant de la président du conseil de surveillance de l'OM. Une décision qui a fait beaucoup parler, mais dont la portée a été vivement freinée au sein du club. 

Il y a du mouvement à l’Olympique de Marseille, puisque Frank McCourt s’est retiré du conseil de surveillance de la société qui gère le club marseillais, et dont il était le président depuis son arrivée en 2016. Une décision prise courant septembre mais qui n’a été publiée que récemment, le temps de le faire apparaitre dans les annonces légales comme le veut la loi. Le businessman américain a laissé ainsi Barry Cohen, l’un de ses bras droits, prendre les commandes de l’organigramme marseillais. De quoi inciter les plus fervents défenseurs de la vente de l’OM à des princes d’Arabie Saoudite à relancer la machine, surtout que Barry Cohen, du haut de ses 77 ans, est le lieutenant que McCourt avait sorti de son chapeau pour favoriser la vente des Dodgers de Los Angeles (base-ball), à l’époque. 

Un simple changement technique, rien de plus

Que signifie donc cette prise de recul de McCourt, qui est toujours aussi fréquemment harcelé sur la vente du club, mais a tout aussi fréquemment nié tout intérêt à céder l’OM ? Selon La Provence, absolument rien ne va changer. Les deux hommes forts de l’Américain au sein du conseil de surveillance, Cohen et Jeff Ingram, sont déjà ceux à qui Pablo Longoria a affaire la plupart du temps quand il s’agit de prendre des décisions importantes ou d’avoir des avis des propriétaires. « Il n’y a aucun rapport avec le fantasme de la vente », balaye le club marseillais dans une indiscrétion au journal local. Cela confirme simplement que McCourt, qui ne compte pas se désengager financièrement, a un projet qui lui tient énormément à coeur et auquel il se consacre de plus en plus : le projet Liberty qui s’attaque au monde de l’Internet. Pour le reste, en dehors de ce changement dans l’organigramme considéré simplement comme technique, absolument rien ne change à l’OM.